France
URL courte
Attaque à la gare Saint-Charles de Marseille (6)
55758
S'abonner

Un homme armé d’un couteau a attaqué des passants gare Saint-Charles, à Marseille, tuant deux personnes. Des militaires de Sentinelle ont abattu l’individu.

Un homme a agressé des passants avec un couteau à la gare Saint-Charles de Marseille, dimanche 1er octobre vers 13h45. L’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre. 

Trois personnes ont été tuées en tout, selon le parquet antiterroriste cité par France info. Selon Reuters, les deux victimes étaient des femmes.

L'agresseur a poignardé deux personnes et aurait crié «Allahou akbar», d'après France info. Des militaires de l'opération Sentinelle ont ouvert le feu sur lui.

Des agents des forces de l’ordre sont actuellement déployés les lieux. La gare a été évacuée et une très grosse opération de police est en cours.

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie dimanche de l'enquête sur l'attaque. L'enquête, ouverte notamment pour «assassinats en relation avec une entreprise terroriste» et «tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique», a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a précisé le parquet cité par l’AFP.

Le ministre français de l’Intérieur Gérard Collomb a annoncé qu'il se rendrait «immédiatement» sur place.

La police nationale des Bouches-du-Rhône a précisé sur son compte Twitter qu'une intervention était toujours en cours dans les environs de la gare Saint-Charles et a recommandé d'éviter le secteur.

La police a ajouté sur Twitter que la situation restait «figée» et que le trafic SNCF était interrompu.

Dossier:
Attaque à la gare Saint-Charles de Marseille (6)

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
La Défense arménienne publie des photos de l'avion Su-25 abattu par un F-16 turc, selon Erevan
Tags:
attaque, gare, arme blanche, police, Marseille, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook