France
URL courte
26131
S'abonner

Placé en détention provisoire après avoir mis le feu à la succursale de la façade de la Banque de France à Paris en octobre dernier, Piotr Pavlenski a transmis une lettre à un ami où il a annoncé une grève de la faim pour lutter contre la situation «terriblement sauvage» dans les tribunaux en France.

Piotr Pavlenski, placé en détention provisoire pour avoir incendié la façade d'une succursale de la Banque de France à Paris en octobre dernier, a déclaré dans une lettre publiée par l'un de ses amis sur Facebook qu'il faisait depuis une dizaine de jours une grève de la faim.

«Maintenant, je vis dans la prison mais, en principe, je n'ai jamais juré de ne pas le faire […]. Cela fait déjà dix jours que j'ai entamé une grève de la faim. Je n'ai jamais pensé que je serais obligé d'être confronté à cela mais les audiences à huis-clos c'est inadmissible, car ces tribunaux prennent la décision d'amputer la liberté à la personne. Pour la majorité, cette décision s'avère fatidique. Dans ma vie, j'ai dû avoir affaire à une cinquantaine d'audiences mais aucune n'a été à huis-clos […] Donc, ici, c'est une situation terriblement sauvage», a ainsi déclaré l'artiste.

Il a également déploré que sa compagne, Oksana Chaligui, ait été également placée en détention provisoire.

De son côté, l'ancien avocat russe de Piotr Pavlenski, Mmitri Dinze, a confirmé à Sputnik que la lettre en question a bien été écrite par l'artiste.

«C'est sa lettre et c'est bien son écriture», a-t-il annoncé, soulignant qu'il ne s'occupait pas de l'affaire de Piotr Pavlenski et qu'il ne maintenait actuellement aucun contact avec l'artiste.

Le réfugié politique Piotr Pavlenski, qui avait obtenu l'asile en France au mois de mai dernier, a incendié une succursale de la Banque de France à Paris en octobre. Sa compagne et lui ont été mis en examen pour «destruction du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes».
L'artiste a fui la Russie, où il est accusé d'agression à caractère sexuel par l'actrice Anastasia Slonina, et a notamment été interpellé et traduit en justice pour certaines de ses «performances» mais n'a jamais été condamné dans ce pays.

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
lettre, prison, justice, Banque de France, Piotr Pavlenski, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook