France
URL courte
16257
S'abonner

Une attaque à la grenade contre des militaires français à Ouagadougou a émaillé le début de la première tournée africaine d’Emmanuel Macron.

Une grenade offensive a été lancée en direction d'un véhicule transportant des militaires français lundi soir à Ouagadougou, blessant trois civils, quelques heures avant l'arrivée du Président français dans la capitale du Burkina Faso, rapporte Radio France Internationale (RFI) mardi sur son site internet.

Selon la radio, qui cite des informations en provenance des services de sécurité, l'engin a été lancé par deux individus cagoulés qui circulaient sur une motocyclette. Suite à l'attaque, les deux individus ont pris la fuite, précise Reuters.

La grenade n'a pas atteint sa cible, précise RFI. Elle a explosé sur la chaussée et blessé trois personnes.

Emmanuel Macron est arrivé lundi soir tard au Burkina Faso, première étape d'une tournée africaine au cours de laquelle le chef de l'État français entend s'adresser à la jeunesse et défendre un partenariat «renouvelé» entre la France et l'Afrique.

Le chef de l'État est attendu mardi matin à l'université d'Ouagadougou pour prononcer son discours de politique africaine.

Lire aussi:

«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
L’Iran suspend sa coopération avec l’UE dans plusieurs domaines
«Reprendre le pouvoir»: «Une partie des endormis va se réveiller», prédit François Boulo
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
Tags:
attaque, militaires, Emmanuel Macron, Ouagadougou, Burkina Faso
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook