France
URL courte
3161
S'abonner

Dans le cadre d'une «mobilisation nationale», des militants de l'association Attac ont investi la boutique Apple située près de la place de l'Opéra pour appeler la marque de Cupertino à payer ses impôts en France.

Des dizaines de manifestants ont pénétré samedi de force dans le magasin Apple situé non loin de la place de l'Opéra à Paris après avoir manifesté devant ses portes pendant plus d'une heure pour dénoncer ses pratiques d'optimisation fiscale.

Depuis début novembre, l'ONG Attac a mené plusieurs actions contre le groupe américain, demandant à la marque à la pomme de payer ses impôts en France. Cette fois-ci, les militants sont entrés de force dans l'Apple Store Opéra à 10h30, selon un communiqué publié par Attac.

Une centaine de manifestants déployaient des banderoles ou affichaient des chèques de 13 milliards d'euros, somme réclamée par la Commission européenne. Plusieurs militants se sont également menottés au mobilier à l'intérieur de la salle.

«Apple doit cesser de nier les pratiques fiscales mises en évidence par l'enquête de la Commission européenne, retirer son recours auprès de la Cour de Justice de l'UE et payer son amende de 13 milliards d'euros au plus vite», indique Aurélie Trouvé, porte-parole d'Attac, sur le site officiel de l'organisation.

L'association indique que des actions similaires doivent se dérouler ce 2 décembre «dans les points de vente des produits Apple dans toute la France». L'objectif: «faire plier la première multinationale au monde, et l'obliger à adopter des politiques écologiques, sociales et fiscales exemplaires».

Lire aussi:

Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US
La Chine alerte sur un possible krach des marchés occidentaux: «Il faut être très vigilant»
Passeport vaccinal: l’UE avance, la France n’y coupera pas
Une vidéo inédite de l'attaque iranienne contre une base US après l’assassinat de Soleimani
Tags:
occupation, impôt, manifestation, ATTAC France, Apple, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook