France
URL courte
55443
S'abonner

Alors que la France rend un vibrant hommage ce dimanche au défunt chanteur Johnny Hallyday, certains internautes rappellent que l’académicien Jean d’Ormesson, disparu la veille, n’en mérite pas moins.

Quelle triste ironie du sort: il y a un peu plus de neuf ans, en octobre 2008, l'académicien Jean d'Ormesson s'est exprimé sur les bons et les mauvais jours pour mourir, soulignant à l'antenne de Canal+ que pour un écrivain il ne serait pas bien de quitter ce monde en même temps qu'une star. Pouvait-il alors savoir que lui-même s'éteindrait le 5 décembre 2017 la veille du départ de la vedette de la variété et du rock français Johnny Hallyday?

En apprenant ces deux tristes nouvelles, la presse n'a pas tardé à établir un parallèle avec la double-perte que la France avait connue le 11 octobre 1963, lorsque la chanteuse Édith Piaf et le poète Jean Cocteau s'étaient éteints à quelques heures d'intervalle l'un de l'autre. Le décès de La Môme ayant alors éclipsé celui de l'homme de lettres, des médias français s'étaient interrogés sur si la situation se reproduirait une nouvelle fois.

Et certains jugent qu'elle s'est reproduite, au moins en partie.

​Certes, un hommage national a été rendu vendredi au grand académicien aux Invalides auquel ont assisté outre le Président Macron, deux ex-chefs de l'État français, et une série de médias, dont Paris Match ont produit deux numéros spéciaux pour ne minimiser en aucun cas l'importance des deux célébrités — un cas sans précédent.

​Toutefois, sur la Toile, nombreux ont été ceux qui ont trouvé que le remue de certains médias autour de la disparition de Johnny Hallyday était démesuré:

​En disant ceci, les internautes n’ont pas cherché à mettre en question l’importance de Johnny Hallyday, mais plutôt à s’indigner de l’injustice.

​Pourtant d’autres y ont repéré une philosophie:

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Un prévenu pakistanais exhorte un juge à lui «donner» sa «promise» de 14 ans contre son gré
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Tags:
hommage, décès, Internet, Jean d'Ormesson, Johnny Hallyday, Edith Piaf, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook