Ecoutez Radio Sputnik
    enfants

    Pas assez laïque, un film sur la Nativité stoppé lors d’une sortie scolaire

    CC0
    France
    URL courte
    31248

    Pour des raisons de non-conformité aux valeurs laïques de l’école républicaine, le 13 décembre dernier, les élèves du groupe scolaire de Langon, en Gironde, n’ont profité que du début du film L’Etoile de Noël. Les enseignantes ont dû interrompre la séance et renvoyer en classe les 83 enfants.

    L'incident a eu lieu le 13 décembre dernier à Langon, une petite commune du sud-ouest située entre Bordeaux et Agen, quand les enseignantes du groupe scolaire de la ville qui accompagnaient leurs 83 écoliers au cinéma local pour le visionnage du film américain L'Etoile de Noël, se sont rendues compte que le long-métrage d'animation réalisé par Timothy Reckart, est un conte de Noël qui raconte la naissance de Jésus-Christ selon les préceptes de la Bible, chose qu'elles ont jugé non-conforme aux valeurs laïques de l'école républicaine. Suite à cela, elles ont décidé de quitter la sale et de ramener leurs élèves en classe. L'information a été rapportée par Le Républicain Sud-Gironde du 22 décembre.

    L'Étoile de Noël raconte une aventure d'animaux qui parlent, largement inspirée des succès des films d'animation des années 2000, comme en témoigne le pitch: «Un petit âne courageux, Bo, rêve d'une vie meilleure loin du train-train quotidien du moulin du village. Un jour, il trouve le courage de se libérer pour vivre enfin la grande aventure avec une brebis, une colombe, trois chameaux déjantés et des animaux de la ferme, très excentriques…», les enseignantes ont réalisé que le film n'est pas seulement un conte de fin d'année, mais relate surtout le périple de Marie et Joseph jusqu'à Bethléem.

    Selon Le Républicain Sud-Gironde, le responsable du cinéma a lui-même reconnu qu'il n'avait pas encore visionné le film et a accepté donc de rembourser la séance à l'école.

    Lire aussi:

    Culture de masse: l’Arabie saoudite fait une nouvelle percée
    «Faute d’amour» et d’autres nouveaux films russes à découvrir absolument
    Quand le Père Noël nous fait part des lettres qu'il reçoit
    Tags:
    cinéma, séance, arrêt, Timothy Reckart, Gironde, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik