Ecoutez Radio Sputnik
    Apple logo

    Après les USA, au tour de la France de porter plainte contre Apple

    © AP Photo / Mark Lennihan
    France
    URL courte
    6221

    Indignée par les révélations faites au sujet de la réduction volontaire des performances d’anciens iPhone, une association française a déposé une plainte contre Apple pour «obsolescence programmée», accusant la société à la Pomme de réduire volontairement la durée de vie de ses smartphones afin d’en accélérer le remplacement.

    Ayant admis qu'elle avait ralenti volontairement la vitesse de fonctionnement de certains anciens modèles d'iPhone, la société Apple fait actuellement l'objet de critiques virulentes. Après des plaintes déposées à ce sujet aux États-Unis, l'association française Halte à l'obsolescence programmée (Hop), a envoyé à son tour, mercredi dernier, une plainte auprès du procureur de la République à Paris.

    Dans sa plainte transmise à la presse, Hop estime qu'Apple, à travers les mises à jour des iPhone, a réduit volontairement les performances et la durée de vie des appareils afin d'en accélérer le remplacement.

    «Apple a mis en place une stratégie globale d'obsolescence programmée en vue d'augmenter ses ventes», fait valoir l'association, citée par les médias.

    Aussi, Hop considère-t-elle qu'Apple est susceptible d'être poursuivie pour l'ensemble des iPhone vendus en France depuis la promulgation de la loi du 17 août 2015, qui a introduit le délit d'obsolescence programmée dans le droit français.

    Apple avait précédemment reconnu que le ralentissement de certains anciens modèles d'iPhone était effectué intentionnellement et avait indiqué que cette mesure était appliquée aux modèles iPhone 6, iPhone 6s et iPhone SE pour augmenter la durée de vie de la batterie et réduire le risque de coupure inattendue du smartphone.

    Une fois cette révélation faite, certains clients de la marque à la Pomme ont décidé de lancer des actions en justice, notamment aux États-Unis. Les plaignants demandent qu'Apple cesse cette pratique et verse un certain montant à tous les utilisateurs concernés.

    Tags:
    plainte, smartphone, iPhone, Apple, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik