Ecoutez Radio Sputnik
    Police à Paris

    Deux personnes soupçonnées de planifier des attentats interpellées en France

    © REUTERS / Philippe Wojazer
    France
    URL courte
    4120

    Deux jeunes, un homme et une femme, planifiant des attaques, ont été été arrêtés la semaine dernière à Lyon et à Paris, comme le confirme jeudi une source judiciaire.

    Un homme de 21 ans et une femme de 19 ans, sans lien apparent et projetant chacun de commettre un attentat, ont été arrêtés à Lyon et dans la capitale la semaine passée et placés en détention provisoire, a annoncé jeudi une source judiciaire. Les deux ont été mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle, a ajouté cette source, confirmant une information du Figaro.

    Ils étaient «déterminés» et «avaient réalisé des repérages», selon Le Figaro. Tous deux étaient en contact avec des extrémistes de Daech dans la zone syro-irakienne, ceci via les réseaux sociaux.

    L'homme a été arrêté à Lyon, envisageant de «commettre une attaque à l'aide d'une arme à feu ou d'arme blanche contre des militaires en priorité». La femme, interpellée en Île-de-France, entendait déclencher une attaque en province et s'est montrée favorable aux attentats islamistes commis en 2015. Cependant, les forces de police n'ont retrouvé sur eux ni armes, ni explosifs.

    La menace terroriste reste élevée en France, qui est touchée par une série d'attentats djihadistes depuis janvier 2015. En l'espace de deux ans, le nombre de victimes tuées sur le sol français suite à des attaques terroristes a déjà dépassé la barre de 240 personnes.

    Lire aussi:

    Tour Eiffel: l'assaillant avoue son intention de commettre un attentat et ses liens Daech
    Explosion évitée à Moscou : l'extrémiste recevait ses ordres de Daech depuis la Syrie
    Une enquête antiterroriste ouverte après la découverte de quatre bonbonnes de gaz à Paris
    Tags:
    interpellation, arrestation, projet, attentat, police, Daech, Lyon, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik