France
URL courte
26303
S'abonner

Les repas scolaires sans porc, dits de substitution, ne seront plus servis dans les écoles de la ville de Beaucaire, suite à la décision du maire de la ville qui les qualifie d’«antirépublicains». La Secrétaire d’ État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes a qualifié l’initiative d’«antimusulmane» et d’«anti-juive».

Emmanuel Macron. Photo d'archive
© AFP 2021 ludovic MARIN
Un maire d'une ville du sud de la France, issu de l'extrême droite, est accusé de racisme «antimusulman» après avoir interdit des repas scolaires sans porc en les qualifiants d'«antirépublicains», a rapporté le Mail On Line.

C'est le maire frontiste, Julien Sanchez de la ville de Beaucaire, qui a annulé, le premier jour de la rentrée scolaire, le projet de son prédécesseur. Celui permettait à 150 élèves en majorité de confession musulmane, sur un total de 600, d'avoir «des repas de substitution» sans porc. La décision a été considérée comme «antimusulmane» et «anti-juive» par la Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

«Un exemple typique de quelqu'un qui brandit la laïcité comme une arme politique antimusulmans ou antijuifs au demeurant», a déclaré Marlene Schiappa à la télévision.

La décision a été annoncée, écrit le Mail On Line, en décembre, dans un article publié dans la presse locale par Julien Sanchez, dans lequel il a fait

savoir qu'il considérait les repas sans porc comme étant «antirépublicains» et qu'ils seront de ce fait supprimés à la rentrée.

Un cas similaire a eu lieu en 2015, lorsque Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, située au sud de Dijon, a interdit le menu de substitution au porc dans les cantines scolaires de la ville. La décision a été bloquée par le tribunal administratif de Dijon en août 2017, affirmant qu'elle allait à l'encontre des «intérêts des enfants». Le maire a fait appel de cette décision devant la cour administrative d'appel de Lyon, rapporte le Mail On Line.

Les parents d'élèves opposés à la décision du maire de Beaucaire se rassembleront devant la mairie pour une manifestation de contestation le 15 janvier.

Lire aussi:

«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Ces communes privées de leurs médecins réfractaires à l’obligation vaccinale
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
France, Marlène Schiappa, Julien Sanchez, interdiction, repas, sans porc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook