France
URL courte
12314
S'abonner

Quatre hommes ont pris la fuite, dans la nuit de mardi à mercredi, en sciant des barreaux et en nouant des draps, du centre de rétention administrative de Palaiseau (CRA).

Des barreaux sciés, des draps noués… Quatre «pensionnaires» se sont évadés ainsi dans la nuit du 16 au 17 janvier du centre de rétention administrative de Palaiseau, dans l'Essonne.

Les individus ont en effet scié les barreaux bloquant l'une des fenêtres et ont noué des draps pour faire une corde et descendre le long du mur.

«Les policiers du CRA sont à bout de souffle et attendent les renforts annoncés. […] Les collègues doivent laisser libre de circulation les retenus, ce qui rend impossible une surveillance efficace de leur action. Sans compter les mutineries et agressions régulières auxquelles ils doivent faire face», a annoncé le syndicat UNSA Police 91 dans les colonnes du Parisien.

Le ministre de l'Intérieur a ordonné d'utiliser ces centres depuis l'attaque de Marseille en octobre dernier lors de laquelle deux femmes ont été attaquées et tuées par un homme qui aurait dû être placé en CRA.

Lire aussi:

Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
Une fusillade éclate à côté du Pentagone, le secteur est bouclé
Des sous-marins nucléaires russes arpentent-ils vraiment les fonds marins de l’Atlantique?
Les mesures de restriction des activités reviennent en force malgré la campagne de vaccination
Tags:
France, Essonne, Marseille, centres de rétention administrative (CRA), surveillance
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook