Ecoutez Radio Sputnik
    Police secure a street near the scene where French soliders were hit and injured by a vehicle in the western Paris suburb of Levallois-Perret, France, August 9, 2017

    Deux surveillants agressés à la barre de fer par un détenu dans le Pas-de-Calais

    © REUTERS/ Benoit Tessier
    France
    URL courte
    618

    Alors que l’insécurité dans les centres pénitentiaires a réuni pour la seconde semaine de mobilisation des surveillants de prison dans toute la France, deux surveillants ont été agressés par un détenu avec un pied de table en fer dans la prison de Longuenesse, dans le Pas-de-Calais.

    Deux surveillants ont été agressés par un détenu avec un pied de table en fer dans le centre pénitentiaire de Longuenesse regroupant des détenus qui purgent de longues peines dans le Pas-de-Calais, ont rapporté des médias locaux précisant que l'agression avait eu lieu à la fermeture du centre de détention dimanche, aux alentours de 18 h 30.

    Comme l'indique La Voix du Nord, l'agresseur présumé a frappé les deux agents pénitentiaires «avec un pied de table, une barre de fer de 80 cm de long, de 5 cm sur 5 cm».

    «Les deux surveillants ont été blessés gravement car ils ont été conduits à l'hôpital, l'un des deux a peut-être un bras cassé», a communiqué aux journalistes le secrétaire interrégional FO pénitentiaire Julien Martin.

    Pour l'heure, les motivations de l'agresseur restent inconnues. Il ne s'agirait pas toutefois d'un détenu radicalisé, d'après une source du centre pénitentiaire.

    «C'est un jeune dont on n'a jamais entendu parler. On ne s'explique pas son geste. A-t-il été manipulé et poussé à commettre cet acte? Est-ce en lien avec les conditions de détention actuelles? L'enquête nous le dira», confiait à la Voix du Nord un représentant de l'administration pénitentiaire.

    Les blessés ont été aussitôt emmenés à l'hôpital par les pompiers de Saint-Omer.

    Ce nouvel incident au centre pénitentiaire de Longuenesse vient rejoindre une liste d'agressions perpétrées dans plusieurs prisons françaises: à Vendin-le-Vieil le 11 janvier, à Mont-de-Marsan le 15 janvier et à Borgo en Corse, le 19 janvier.

    Trois surveillants du centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, dans le Pas-de-Calais, ont été poignardés le 11 janvier par un détenu condamné pour complicité dans l'attentat de Djerba en 2002. Comme l'a précisé la presse, le détenu Christian Ganczarski a réclamé de pouvoir passer un coup de téléphone et s'est jeté sur les surveillants en criant «Allahu akbar» lorsque ces derniers ont ouvert sa cellule. Suite à cette agression, plusieurs centaines de surveillants ont perturbé depuis le 15 janvier le fonctionnement des prisons.

    Lire aussi:

    Une nouvelle agression contre les surveillants secoue une prison française
    Les surveillants pénitentiaires poursuivent le blocage de Fleury-Mérogis
    Mobilisation des surveillants pénitentiaires: 130 établissements sur 188 bloqués ce matin
    Tags:
    prison, police, blessés, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik