Ecoutez Radio Sputnik
    Nutella

    Nutellagate? Une théorie du complot vient alimenter la polémique sur Lactalis

    CC0 / Pixabay/Bru-nO
    France
    URL courte
    32247

    Nutella ne serait plus une marque si «iconique» en France, sinon il n’y aurait pas tant de personnes ayant cru que cette pâte à tartiner contiendrait du lait contaminé. Lancée par un site parodique, cette hypothèse est devenue populaire sur internet malgré un démenti du groupe Ferrero.

    La pâte à tartiner Nutella, serait-elle un produit suspect? Une théorie selon laquelle la récente action de promotion de 70% sur les pots de Nutella, qui a viré à l'émeute dans de nombreux magasins Intermarché en France, aurait été organisée pour vendre des pots contenant du lait infecté Lactalis, a vite gagné en popularité sur les réseaux sociaux.

    Cette théorie renvoie au scandale autour du géant français Lactalis, qui fait l'objet d'une enquête lancée par le Parquet de Paris après que 37 bébés ayant consommé un produit d'alimentation infantile ont été atteints de salmonellose en France.

    Lactalis a rappelé plusieurs lots de lait infantile fin 2017, mais ce rappel s'est avéré incomplet et il y aurait toujours des produits potentiellement contaminés en vente ce qui fait l'objet d'une polémique depuis deux mois.

    Les internautes publient et partagent en masse des messages «révélateurs» selon lesquels le prix des pots de Nutella n'aurait pas été réduit par hasard et que le groupe Ferrero, qui produit le Nutella, aurait rappelé des centaines de milliers de pots de la pâte infectée.

    Le groupe agroalimentaire Ferrero, qui avait déjà pris ses distances par rapport à l'action de promotion d'Intermarché après les émeutes, a dû publier des démentis sur ses différents comptes en ligne, indiquant qu'il s'agissait d'une fake news initialement lancée par le site parodique Secret News, qui produit des contenus humoristiques.

    «Bonjour, vous pouvez vous rassurer, il s'agit d'une fausse information diffusée par un site spécialisé dans les canulars», lit-on notamment sur le compte Twitter de Ferrero France.

    ​Le sujet s’est retrouvé parmi les plus recherchés sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux en France.

    Lorsque les premières bagarres ont eu lieu dans les magasins de la chaîne Intermarché, Lionel Sitz, professeur associé au sein de l'UPR Marchés&Innovation, a expliqué ce phénomène par le fait qu’il s’agissait d’une marque «iconique».

    «C’est une marque iconique et donc, par essence, désirée par les gens. Cette pâte à tartiner est très appréciée car elle a une histoire particulière. C’est aussi un pot, reconnaissable entre tous, qui n’a quasiment pas changé depuis les années 1960», a déclaré M.Sitz cité par France Info.

    ​La vitesse de propagation sur internet de la nouvelle théorie du complot entre les géants de l'agroalimentaire Lactalis et Ferrero pourrait indiquer qu'il y a des personnes doutant de la réputation de la célèbre pâte à tartiner.

    Lire aussi:

    Pris la main dans le pot: son amour du Nutella lui coûte la prison
    Craquez pour la pâte à tartiner au chocolat en version... rouge à lèvres
    Liberté pour les babouins! 50 singes s’échappent de leur enclos au zoo de Vincennes
    Tags:
    pâte à tartiner, complot, scandale, Internet, Nutella, Twitter, Lactalis, Ferrero, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik