France
URL courte
752
S'abonner

La ministre française de la Culture a commenté la révocation par le CSA du Président-directeur de Radio France Mathieu Gallet, reconnu coupable par la justice de «favoritisme », relatent les médias locaux.

Condamné pour des actes de «favoritisme» commis alors qu'il était à la tête de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), Mathieu Gallet a été révoqué de la présidence de Radio France par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). D'après la ministre française de la Culture Françoise Nyssen, cette mesure était devenue nécessaire:

«L'exemplarité des dirigeants des entreprises est nécessaire. C'est une condition absolue de bonne gouvernance et de légitimité des services publics et des acteurs qui en sont responsables», a-t-elle déclaré citée par l'Agence France Presse.

Après l'annonce de cette décision, les avocats de Mathieu Gallet ont dit mercredi regretter le fait que «la pression de l'État» a été «plus forte que la présomption d'innocence».

Mathieu Gallet, nommé à la tête de Radio France en 2014 par le CSA, est révoqué de son poste «à compter du 1er mars». Il a précédemment été condamné à un an de prison avec sursis et à une amende de 20.000 euros pour favoritisme au profit de deux sociétés de conseil lorsqu'il présidait l'INA.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
favoritisme, amende, Radio France, Mathieu Gallet, Françoise Nyssen, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook