Ecoutez Radio Sputnik
    Mathieu Gallet

    Françoise Nyssen sur la révocation de Gallet: «l'exemplarité» est une «condition absolue»

    © REUTERS / Christian Hartmann/File Photo
    France
    URL courte
    752
    S'abonner

    La ministre française de la Culture a commenté la révocation par le CSA du Président-directeur de Radio France Mathieu Gallet, reconnu coupable par la justice de «favoritisme », relatent les médias locaux.

    Condamné pour des actes de «favoritisme» commis alors qu'il était à la tête de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), Mathieu Gallet a été révoqué de la présidence de Radio France par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). D'après la ministre française de la Culture Françoise Nyssen, cette mesure était devenue nécessaire:

    «L'exemplarité des dirigeants des entreprises est nécessaire. C'est une condition absolue de bonne gouvernance et de légitimité des services publics et des acteurs qui en sont responsables», a-t-elle déclaré citée par l'Agence France Presse.

    Après l'annonce de cette décision, les avocats de Mathieu Gallet ont dit mercredi regretter le fait que «la pression de l'État» a été «plus forte que la présomption d'innocence».

    Mathieu Gallet, nommé à la tête de Radio France en 2014 par le CSA, est révoqué de son poste «à compter du 1er mars». Il a précédemment été condamné à un an de prison avec sursis et à une amende de 20.000 euros pour favoritisme au profit de deux sociétés de conseil lorsqu'il présidait l'INA.

    Tags:
    favoritisme, amende, Radio France, Mathieu Gallet, Françoise Nyssen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik