Ecoutez Radio Sputnik
    Mathieu Gallet

    Françoise Nyssen sur la révocation de Gallet: «l'exemplarité» est une «condition absolue»

    © REUTERS / Christian Hartmann/File Photo
    France
    URL courte
    752

    La ministre française de la Culture a commenté la révocation par le CSA du Président-directeur de Radio France Mathieu Gallet, reconnu coupable par la justice de «favoritisme », relatent les médias locaux.

    Condamné pour des actes de «favoritisme» commis alors qu'il était à la tête de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), Mathieu Gallet a été révoqué de la présidence de Radio France par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). D'après la ministre française de la Culture Françoise Nyssen, cette mesure était devenue nécessaire:

    «L'exemplarité des dirigeants des entreprises est nécessaire. C'est une condition absolue de bonne gouvernance et de légitimité des services publics et des acteurs qui en sont responsables», a-t-elle déclaré citée par l'Agence France Presse.

    Après l'annonce de cette décision, les avocats de Mathieu Gallet ont dit mercredi regretter le fait que «la pression de l'État» a été «plus forte que la présomption d'innocence».

    Mathieu Gallet, nommé à la tête de Radio France en 2014 par le CSA, est révoqué de son poste «à compter du 1er mars». Il a précédemment été condamné à un an de prison avec sursis et à une amende de 20.000 euros pour favoritisme au profit de deux sociétés de conseil lorsqu'il présidait l'INA.

    Lire aussi:

    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    favoritisme, amende, Radio France, Mathieu Gallet, Françoise Nyssen, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik