Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou

    En quoi la Russie est-elle alléchante pour les producteurs français?

    © Sputnik . Maksim Blinov
    France
    URL courte
    Diana Saifullina
    8242

    «Il faut trouver une entente, il faut sortir de cette impasse politique entre les deux pays», estime Oleg Boudaev, conseiller export pour le secteur des vins de Business France Russie, qui comme plusieurs producteurs français plaide pour une coopération étroite avec la Russie dans le domaine du commerce.

    Année après année, des producteurs venus du monde entier se rendent en Russie pour participer à un des plus grands salons agroalimentaires russes, Prodexpo. Des entreprises françaises sont également y présentes tous les ans en grande quantité.

    «Le marché russe a trois intérêts pour nous: c'est un gros marché et donc il a un gros potentiel, c'est aussi un marché francophile où les produits français ont une très bonne réputation et une position bien présente. Le troisième intérêt est que dans ce marché nous pouvons vendre nos produits à valeur ajoutée», explique à Sputnik Roland Olvers, directeur commercial export grande Europe de Vinadeis.

    Qui plus est, cette année, le nombre des exposants venus de l'Hexagone au salon a nettement augmenté par rapport à 2017, souligne Sandrine Krummenacher, chef du pôle Pavillon France du secteur vins et spiritueux, basé à Paris.

    «Nous sommes ici pour trouver un ou plusieurs importateurs pour nos champagnes. Le marché semble repartir sur une dynamique positive après trois années un peu compliquées. Nous avons beaucoup d'attentes sur le marché», ajoute Samuel Ferjou, directeur export de la Maison de Champagne Jeeper, présente pour la première fois à Prodexpo.

    Samuel Ferjou
    © Sputnik . Diana Saifullina
    Samuel Ferjou

    «Le marché russe est très important pour nous, nous avons obtenu de bons résultats l'année dernière. Nous sommes optimistes quant à l'avenir et nous espérons que Prodexpo nous offrira de nouvelles opportunités de développement», poursuit Maxim Boroduline, account manager de l'entreprise Les Grands Chais de France auprès des clients clés en Russie.

    Néanmoins, bien que les commerçants russes et français veuillent travailler étroitement ensemble, il existe un certain nombre de problèmes de caractère politique qui empêche de passer à un niveau supérieur  de collaboration.

    «Naturellement, on se trouve dans un contexte politique assez compliqué. Je vais pas dire difficile mais compliqué entre l'Europe en général (ce n'est pas uniquement la France mais la France fait partie de l'UE) et la Russie. Donc il faut que les politiciens trouvent la compréhension entre les deux parties. Et notamment les Français ils font beaucoup de choses, M.Macron se déplace très prochainement à Saint-Pétersbourg. Il faut trouver un accord, il faut sortir de cette impasse politique entre les deux pays», a conclu Oleg Boudaev, conseiller export pour le secteur des vins de Business France Russie.

    Sandrine Krummenacher (à gauche) et Oleg Boudaev (au milieu)
    © Sputnik . Diana Saifullina
    Sandrine Krummenacher (à gauche) et Oleg Boudaev (au milieu)

    Lire aussi:

    Guerre du vin entre la France et l’Italie: Paris battu par Rome en Russie
    Vins français vs vins italiens: les préférences des Russes révélées
    Quand la Russie dame le pion à l’Occident dans le Maghreb
    Tags:
    salon, vin, business, commerce, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik