Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Marie Le Pen

    «Coup de force» possible au sein du FN

    © AP Photo / Laurent Cipriani
    France
    URL courte
    20224

    Le fondateur du FN menace d’arriver au congrès du parti en mars avec l’aide de la force publique.

    Vendredi, la cour d'appel de Versailles a confirmé l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du Front National. Néanmoins, il reste son président d'honneur. Ce statut pourra être supprimé lors du congrès du parti qui va avoir lieu à Lille les 10 et 11 mars. Il lui est interdit par les instances du parti d'accéder à ce congrès.

    «Je m'y rendrai, s'il le faut avec le recours de la force publique. C'est une violation de la loi. C'est un défi à la cour d'appel et au tribunal. Marine le Pen ne respecte décidément ni la justice, ni même les statuts de son propre parti. Cet acharnement extraordinaire, cette riposte au tac au tac à une décision qui leur est défavorable est assez pathologique».

    Jean-Marie Le Pen confirme que, si nécessaire, il pourra recourir à "la force publique":

    "J'ai suffisamment de partisans au Front national pour n'avoir pas besoin de la force publique. Mais s'il était nécessaire de le faire, pourquoi pas?".

    L'ancien président du parti a été exclu en août 2015 après sa déclaration sur les chambres à gaz comme "détail" de la Seconde Guerre mondiale ou pour avoir défendu le maréchal Pétain. Ces propos ont provoqué un tollé et ont été jugés inacceptables par le FN, qui menait une stratégie de "dédiabolisation". Jean-Marie Le Pen a fondé le FN en 1972. Il a été candidat aux élections présidentielles en 1974, 1988, 1995, 2002 et 2007.    

    Lire aussi:

    Jean-Marie Le Pen: «Je ne veux pas être complice de l'assassinat du Front national»
    Qu'y a-t-il derrière le ripolinage à venir du Front national?
    Marine Le Pen réélue présidente du Front national
    Tags:
    Front national (FN), Jean-Marie Le Pen, Marine Le Pen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik