France
URL courte
6242
S'abonner

Sous le thème de Star Wars, ATTAC soutenu par des partis politiques de gauche, a manifesté devant le TGI de Paris pour dénoncer l’action en référé d’Apple à l’encontre de l’association. La marque à la pomme demande à la justice une astreinte de 150.000 € pour toute future action ciblant un Apple Store. Sputnik était sur place.

«L'empire Apple contre Attac». C'est de manière imagée qu'ATTAC (Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne) résume la bataille qu'est en train de leur livrer Apple. Et pour cause, la multinationale a décidé d'assigner l'association en référé le 12 février 2018 devant le TGI de Paris.

Apple demande à la justice française une «astreinte-bâillon», pour reprendre l'expression des altermondialistes, de 150.000 € pour toute future action ciblant un Apple Store. En effet, quelques mois auparavant, le collectif avait mené plusieurs actions contre des boutiques de l'enseigne notamment celle située Place de l'Opéra à Paris.

L'association reproche à la firme de ne pas avoir payé ses impôts… en Irlande. En effet, la Commission européenne estime qu'Apple devrait rembourser 13 milliards d'euros qu'elle n'a pas payé à Dublin en raison d'un accord fiscal passé avec les autorités irlandaises. Mais ATTAC souhaite également contraindre la firme américaine à s'acquitter d'un impôt dans le pays où elle exerce réellement ses activités.

C'est pourquoi, ce lundi 12 février, place Louis-Lépine à Paris sous le thème de Star Wars, les principaux partis politiques de gauche tels que la France insoumise, EELV, NPA ou encore Génération. s (le mouvement de Benoît Hamon), étaient réunis pour protester contre cette action en justice menée par la multinationale.

Une situation résumée par Eric Coquerel, député France insoumise:

«La lutte contre l'évasion fiscale et l'optimisation coûtent 100 milliards au pays, deux fois ce que nous coûte la dette en termes d'intérêts chaque année. C'est une priorité nationale, c'est une œuvre d'intérêt général.»

Et de conclure,

«Au lieu d'avoir Apple traîné devant les tribunaux pour les 13 milliards qu'ils doivent toujours au Fisc européen, on se retrouve avec une association qui fait des actions non violentes pour dénoncer, effectivement, ce vol à la richesse collective qui est celui de l'évasion fiscale.»

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
manifestation, ATTAC France, Apple, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook