Ecoutez Radio Sputnik
    Grève à Air France: des employés dénoncent les «salaires low cost»Grève à Air France: des employés dénoncent les «salaires low cost»

    Grève à Air France: des employés dénoncent les «salaires low cost» (vidéos)

    © Sputnik . Xénia Kozlitina © Sputnik . Xénia Kozlitina
    1 / 2
    France
    URL courte
    12100

    Des salariés d’Air France se sont rassemblés ce jeudi devant le siège de Roissy pour réclamer une hausse des salaires de 6% et non de 1% comme le propose la direction. Suivez le déroulement de la grève avec Sputnik.

    Près d'un millier d'employés d'Air France ont manifesté ce jeudi devant le siège de la compagnie à Roissy. En uniforme, arborant des drapeaux et des pancartes, ils ont réclamé une hausse des salaires de 6%, dénonçant l'augmentation de 1% proposée par la direction.

    Les participants scandaient «#balance tes 6%», «On veut les 6%», «Rends l'argent» et «Tous ensemble». Sur certaines pancartes, on pouvait lire «Retour sur l'investissement des salariés», «Non aux salaires low cost», sur d'autres,«Nous voulons notre part du gâteau» faisant allusion à Gilles Gateau, le DRH d'Air France.

    Comme l'a indiqué à Sputnik un des manifestants, le but de cette action de protestation est de montrer que «Les gens en ont marre et souffrent», ainsi que de les encourager à parler des «choses dont on ne sait pas parler mais qui sont importantes».

    Peu après le début, les forces de l'ordre ont tenté de contenir la foule des manifestants qui se bousculaient les uns les autres. Puis, la marche s'est poursuivie dans le calme.

    Sputnik a interrogé Beltran Ybarra, membre du bureau SNPL Air France ALPA, pour comprendre mieux les raisons de la grogne des salariés d'Air France.

    «Depuis 7 ans, la compagnie a bloqué les salaires. Elle a demandé des efforts aux pilotes et à tout le personnel de la compagnie pour pouvoir traverser la crise», a affirmé l'interlocuteur de Sputnik. «Aujourd'hui, on demande juste le rattrapage de l'inflation depuis la dernière maigre augmentation qu'on a pu avoir en 2011.»

    Pour Yannick Floc'h, vice-président de ce même bureau du SNPL, la grève est une «réaction sincère de tout le personnel qui ne comprend pas comment on peut à ce point être si provocateur, c'est de la provocation»

    Des pilotes, des hôtesses, des stewards et le personnel au sol d'Air France (quelque 750 personnes, selon les estimations de la préfecture) se sont réunis à l'initiative de 11 syndicats de pilotes (SNPL, Spaf, Alter), d'hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC, Unac, CFTC, SNGAF) et de personnels au sol (CGT, FO et SUD).

    Le programme de vols prévu le 22 février a été perturbé à cause de ce rassemblement, mais les vols Air France «effectués par un avion autre qu'Air France ou Joon ne sont pas concernés par ce mouvement», a précisé l'entreprise dans un communiqué.

    Lire aussi:

    Le nom de la nouvelle compagnie low cost d’Air France dévoilé
    «En colère contre une direction autiste»: les salariés d’Air France se confient à Sputnik
    EasyJet: des pilotes au bord de la rupture
    Tags:
    augmentation, salaire, grève, manifestation, Air France, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik