France
URL courte
9160
S'abonner

Des centaines de manifestants se sont affrontés aux forces de l'ordre à Mayotte qui subit depuis plusieurs semaines une vague d'insécurité et de violences.

Une manifestation contre l'insécurité a dégénéré à Mamoudzou, chef-lieu de l'île de Mayotte, se soldant par des heurts entre manifestants et policiers, selon les médias français.

Quatre centaines de manifestants rassemblés devant le service des migrations et de l'intégration de la préfecture ont bravé les forces de l'ordre déployées dans le périmètre du bâtiment. Face à la montée des tensions, les autorités ont pris la décision de confiner les ressortissants étrangers à l'intérieur de l'administration.

L'île de Mayotte connaît une forte pression migratoire venant des Comores à 70 kilomètres. De nombreuses associations de Mayotte protestent contre l'immigration clandestine, qu'elles considèrent comme la source de nombreux problèmes, et notamment de l'insécurité qui affecte l'île.

La manifestation de jeudi fait suite à celle du 20 février, qui avait réuni plus d'un millier de personnes dénonçant une vague de violences qui traverse le département et surtout ses établissements scolaires.

Le 19 janvier, un établissement a été attaqué par des dizaines de jeunes armés, après quoi le personnel de trois lycées de l'île a exercé leur droit de retrait. Cet exemple a été suivi par une majorité des conducteurs de bus suite aux caillassages de leurs véhicules par de jeunes délinquants.

Lire aussi:

Castex: «Il faut tout faire pour retarder le confinement»
«Sur les plans diplomatique et militaire, l’UE ne peut absolument pas être prise au sérieux»
Castex annonce la mise en «surveillance renforcée» de 20 départements, l'ensemble des Franciliens concernés
Nicolas Maduro lance un ultimatum à l’Union européenne
Tags:
émeutes, manifestation, insécurité, Comores, Mayotte
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook