Ecoutez Radio Sputnik
    l'armée française au Sahel

    Les choses vont-elles se compliquer pour l’armée française au Sahel?

    © AFP 2018 Philippe Desmazes
    France
    URL courte
    343110

    Le chef d'Al-Qaïda*, Ayman al-Zawahiri, a incité, dans une vidéo, «les musulmans du Maghreb» à prendre pour cible les soldats de l’armée française déployés au Sahel, selon le centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE.

    La situation de l'armée française au Sahel pourrait se compliquer dans les jours à venir. En effet, le chef d'Al-Qaïda*, Ayman al-Zawahiri, a appelé «les musulmans du Maghreb» à combattre les soldats français au Sahel. C'est via une vidéo, que le sinistre personnage a diffusé son appel, selon le site internet du centre américain de surveillance des sites djihadistes SITE.

    «Ceux qui ont combattu, tué et pourchassé vos pères sont de retour pour tuer vos frères musulmans (…) et vous rappeler que vous restez sous leur occupation et leur oppression», affirme le chef terroriste, en faisant allusion à l'époque coloniale. Il a également souligné l'échec «des révolutions du Printemps arabe» estimant que «l'ancienne corruption est revenue, mais plus féroce (…) qu'avant».

    Le successeur d'Oussama ben Laden, n'a fait, dans cette vidéo difficile à dater, aucune référence aux récents attentats de Ouagadougou, revendiqués par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans JNIM*, un mouvement djihadiste opérant au Mali et ayant prêté allégeance à Al-Qaïda*.

    Environ 4.000 soldats français sont déployés au Sahel dans le cadre de l'opération Barkhane qui combat les groupes djihadistes dans la région et appuie les forces des pays du G5-Sahel (Burkina, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad). A la suite de l'attaque de Ouagadougou, Emmanuel Macron a exprimé sa «détermination et le plein engagement de la France, aux côtés de ses partenaires du G5 Sahel, dans la lutte contre les mouvements terroristes».

    *Al-Qaïda est une organisation terroriste interdite en Russie
    *JNIM est une organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Les pays africains demandent à l’UE 50 M EUR pour créer des forces antiterroristes
    Un groupe malien affilié à al-Qaïda* revendique les attaques de Ouagadougou
    Macron à Bamako: le G5 Sahel doit prouver son efficacité contre le terrorisme
    Tags:
    soldats, combattant, JNIM (GSIM), Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, Maghreb, Sahel, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik