France
URL courte
11023
S'abonner

Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle à l’époque, aurait rencontré Alain Juppé juste quelques jours avant le second tour de l’élection. Le rendez-vous secret tenu à huis clos aurait été organisée par le futur ministre de l'Intérieur Gérard Colomb, révèle Le Figaro en se référant au livre de Virginie Calmels «J’assume».

Le 1er mai 2017, soit en plein entre-deux-tours de la présidentielle, l'actuel ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, aurait organisé un rendez-vous entre le candidat d'En Marche! Emmanuel Macron et l'ex-candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé, peut-on lire dans Le Figaro qui se réfère au livre «J'assume» de Virginie Calmels, première adjointe au maire de Bordeaux.

Cependant, Alain Juppé tenait absolument à ce que cette rencontre se fasse dans un endroit discret et aurait même refusé une précédente invitation dans les bureaux d'En Marche, «jugeant que l'endroit était trop visible».

Alors Gérard Collomb, maire de Lyon à l'époque, leur a proposé de se voir dans les locaux parisiens de la Communauté urbaine de Lyon, poursuit le média.

Emmanuel Macron et Alain Juppé ont notamment évoqué la nomination d'Édouard Philippe, ancien porte-parole et soutien du maire de Bordeaux, au poste de Premier ministre en cas de victoire d'Emmanuel Macron.

En même temps, Le Figaro précise, en citant une source informée, que le futur Président de la République aurait fait son choix de placer Édouard Philippe à Matignon bien avant la rencontre avec M.Juppé.

En outre, Alain Juppé a positivement accueilli le discours pro-européen de M.Macron, le comparant aux déjeuners en compagnie de Nicolas Sarkozy.

«Au moins quand je déjeunais avec Nicolas Sarkozy ça me reposait, il parlait tout le temps. Je n'avais qu'à écouter. Là, c'est différent», aurait commenté le maire de Bordeaux. 

Cependant, les internautes n’ont pas jugé la rencontre aussi anodine qu’elle a été brossée par Le Figaro et ont à maintes reprises évoqué un «complot contre Fillon».

Lire aussi:

Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Le président de l’UFC accuse McGregor d’avoir fait «l’une des choses les plus sales», l’Irlandais rétorque
Menace de reconfinement: un «règlement de compte contre la population»?
Tags:
rencontre, élection présidentielle, Alain Juppé, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook