France
URL courte
301310
S'abonner

L'ex-conseiller stratégique de la Maison-Blanche Steve Bannon a été invité au congrès du Front national, dont le nom subira bientôt un ripolinage. L'annonce n'a pas tardé à faire polémique tant parmi les simples Français que dans la classe politique.

Le Front national, en passe de changer de nom, a annoncé vendredi soir la venue de l'ancien conseiller de Donald Trump, Steve Bannon. Au congrès du parti organisé à Lille, il a tenu samedi un discours et a également rencontré Marine Le Pen.

Comme le porte-parole du FN, Sébastien Chenu, l'a indiqué à France Inter, cette invitation a été motivée par le fait que Bannon «a été l'artisan de la victoire» de Donald Trump et devait ainsi expliquer aux militants du parti français «que la victoire est possible, comment on peut s'y prendre». L'annonce a suscité une onde de réactions vives concernant tant la venue de l'hôte américain que la décision du parti et son relooking en cours.

L'un des premiers à réagir, le secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, Christophe Castaner, a dénoncé la visite du «roi des fake news», alors que le Parti communiste a avancé une autre supposition:

Des utilisateurs des réseaux sociaux n'étaient pas eux non plus heureux en apprenant que l'ex-conseiller de Donald Trump avait été invité.

La «radicalité» de Steve Bannon a aussi fait l'objet de blagues:

D'autres utilisateurs ont discerné une certaine ressemblance entre l'hôte américain du FN et Gilbert Collard…

… tandis que d'autres encore sont allés encore plus loin:

Le sujet des médias a également été soulevé.

Finalement, on a supposé que pour le prochain congrès le parti devrait relever un défi assez compliqué.

Intervenant au congrès du FN, l'ancien conseiller américain a fait siffler les médias, notamment en assurant que «l'Histoire est de notre côté et va nous mener de victoire en victoire».

«Vous vous souvenez de la soirée électorale américaine: les médias traditionnels étaient sous le choc! Ils n'auraient jamais pu croire que les Américains votent enfin pour leurs propres intérêts!», a-t-il ajouté à l'appui.

Lire aussi:

Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Tags:
internautes, réactions, discours, visite, Internet, Parti communiste français (FCF), Front national (FN), Steve Bannon, Christophe Castaner, Donald Trump, Marine Le Pen, Lille, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook