Ecoutez Radio Sputnik
    Les cheminots perturbent la fête pour protester contre la réforme  de Macron, 12 mars 2018

    À Paris, les cheminots protestent pendant la fête contre la réforme de Macron (vidéo)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    27213

    «La société a fait le choix de célébrer» le 80e anniversaire de la SNCF en manifestant. Afin d’exprimer leur rejet de la réforme Macron, les cheminots se sont rassemblés à la Gare de Lyon à Paris pour perturber la fête. Sputnik s’est rendu sur les lieux pour suivre de près la situation.

    Dans une interview accordée à Sputnik, Stéphane Vaisse, responsable de la CGT, un des cheminots qui se sont déplacés à la gare de Lyon à Paris pour protester contre la réforme de la SNCF a expliqué qu'ils étaient là pour «réaffirmer […] nos choix sur ce qui va se passer dans les prochains jours».

    Et dans les jours à venir, selon Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste, une «quinzaine de mobilisations» auront lieu dans toute la France contre «le projet de casse de la SNCF». Ils espèrent qu'après cette mobilisation qui précède celles qui viendront dès le 22 mars:

    «Les collègues nous suivront et on risque d'avoir une belle grosse grève dans les jours qui viennent», a expliqué à Sputnik Fabien Villedieu de Sud Rail.

    D'après les cheminots mobilisés en ce jour du 80e anniversaire de la SNCF, ils s'inquiètent pour leur avenir:

    «On ne veut pas que les 80 ans de la SNCF rime avec l'année de sa privatisation. C'est pour ça qu'on est là».

    «80 ans de la SNCF ça veut dire 80 ans de service public ferroviaire dans le pays au moment où le gouvernement est en train justement de casser le service public ferroviaire et de préparer à livrer ce bien public, ce bien de la nation aux appétits privés et financiers qui se servent déjà par rail 1.7 milliard par an, qui se servent sur notre dos, sur notre travail et sur le dos du bien de la nation», a fait savoir un des mobilisés.

    Le changement de statut juridique de la SNCF, qui passera d'EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial) à celui de société nationale à capitaux publics, lui permettra, selon le gouvernement, de réduire son passif et lui évitera ainsi de payer chaque année 1,5 milliard d'euros d'intérêts aux banques.

    Le gouvernement est aussi décidé à enclencher la réforme du statut des cheminots, qui concerne 90% des salariés de la SNCF. Toutefois, aucun cheminot ne se verra privé de ses droits, seules les nouvelles embauches seront concernées. Mais les futurs employés et leurs proches pourront encore circuler en train, gratuitement ou à très bas prix.

    D'après Les Échos, la Cour des comptes évalue à 1,1 million le nombre de bénéficiaires de ce passe-droit, soit un manque à gagner de 50 à 100 millions d'euros pour la SNCF. La Cour réclame une gestion plus rigoureuse.

    Lire aussi:

    SNCF: la fronde syndicale fera-t-elle plier le gouvernement?
    SNCF: le modèle du privé, remède miracle ou potion amère de l’UE?
    «Que le gouvernement recule»: pourquoi les cheminots maintiennent le conflit (vidéos)
    Tags:
    cheminots, manifestation, SNCF, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik