France
URL courte
1001441
S'abonner

Pour la première fois depuis l'ouverture d’une information judiciaire en avril 2013, Nicolas Sarkozy est entendu dans le cadre de l’affaire du présumé financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007.

Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen de la campagne présidentielle de 2007, annonce mardi Reuters en citant une source judiciaire.

Selon Mediapart et Le Monde, qui ont révélé l'information, c'est la première fois que l'ancien chef de l'État est entendu dans le cadre de cette affaire depuis l'ouverture d'une information judiciaire en avril 2013.

Les magistrats étudient la piste d'un possible financement de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, il y a plus de dix ans, par la Libye de Mouammar Kadhafi. L'enquête porte sur des chefs de corruption active et passive, trafic d'influence, faux et usage de faux, abus de biens sociaux et blanchiment, complicité et recel de ces infractions.

L'ex-Président français, qui a quitté le pouvoir en mai 2012, a toujours formellement démenti les faits allégués notamment par un autre homme de réseaux, le franco-libanais Ziad Takieddine.

Financement de la campagne de Sarkozy par Kadhafi
© Sputnik
Financement de la campagne de Sarkozy par Kadhafi

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Tags:
Mouammar Kadhafi, Nicolas Sarkozy, Libye, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook