Ecoutez Radio Sputnik
    Prise d'otages à Trèbes

    Prise d’otages dans l’Aude: suivez l’évolution de la situation

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (27)
    16231

    Une vaste opération de police a été en cours à Trèbes, en raison d’une fusillade et d’une prise d’otages dans un supermarché de la ville. Selon le ministre de l’Intérieur, le preneur d'otages, Redouane Lakdim, avait 26 ans et était connu pour des faits de petite délinquante. Il a agi «seul».

    Des victimes sont à déplorer après une double attaque survenue dans l'Aude (Sud de la France), où un individu armé a tiré sur des CRS avant de prendre en otage plusieurs personnes dans un supermarché, ont annoncé les autorités policières et locales. 

    L'assaut a été donné un peu après 14h30 heure locale et le preneur d'otages a été abattu.

    L'organisation terroriste Daech* a revendiqué les attaques, annonce Reuters.

    «Le terroriste qui a fait trois victimes a été abattu», a dit Gérard Collomb.

    Selon le ministre de l'Intérieur, «le terroriste» avait 26 ans et était connu pour des faits de petite délinquante, il était surveillé.  Gérard Collomb a précisé que le preneur d'otages, Redouane Lakdim, avait agi «seul».

    Le bilan précédent faisait état de deux morts.

    «Il y aurait deux victimes», a déclaré Eric Menassi, maire de Trèbes, où se trouve le supermarché de l'enseigne Super U abritant la prise d'otages, traitée comme «terroriste» par le parquet de Paris, qui s'est saisi du dossier.

    Selon le ministère de l'Intérieur, il s'agit de deux personnes  tuées et trois blessées, dont une très grièvement. D'après BFM TV, au moins trois morts et deux blessés sont imputés au terroriste présumé. Deux personnes ont été tuées dans le supermarché, et une autre lors du périple du preneur d'otage.

    Selon le parquet de Carcassonne, l'auteur de la prise d'otage s'est dit être partisan de Daech*.

    Selon le maire, le preneur d'otages aurait crié «Allahou Akhbar, je vais vous tuer tous».

    Comme l'indique un représentant de SGP-police, le preneur d'otages avait auparavant tué une personne d'une balle dans la tête à Carcassonne.

    Ainsi, selon La Dépêche du Midi, un corps sans vie a été retrouvé à Carcassonne. Un autre homme, blessé par balles, aurait été pris en charge et évacué vers le centre hospitalier. Le corps de l'homme mort a été retrouvé dans des buissons, à hauteur du site des Aigles de la Cité. Aucun lien avec les événements en cours à Trèbes n'est pour l'heure possible à affirmer.

    Selon BFM TV, avant d'entrer dans le supermarché, l'homme a blessé gravement un automobiliste et tué le passager.

    Selon la rédactrice en chef adjointe de LCI qui se réfère à des sources proches de l'enquête, le preneur d'otages a réclamé la libération de Salah Abdeslam.

    «Le parquet de Paris a ouvert une enquête du chef d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste, séquestrations sous conditions en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroristes criminelle», a annoncé le parquet, cité par Reuters.

    Cette prise d'otage a suivi une agression contre des CRS racontée sur Twitter par le syndicat Unsa Police.

    «Quatre collègues de la CRS 53 rentraient sur le cantonnement de la CRS 57 Carcassonne d'un footing. Suivis par une voiture, l'individu a sorti une arme et a fait feu 5 fois. Collègue blessé à l'épaule», peut-on lire sur le compte.

    Selon une source proche du dossier, la voiture de l'homme qui a tiré sur des CRS retrouvée sur le parking du supermarché de Trèbes.

    Le Premier ministre Edouard Philippe a jugé la «situation sérieuse». Selon lui, «il s'agirait d'un acte terroriste».

    Macron a exprimé son soutien aux victimes de la prise d'otages de Trèbes:

    «Je veux assurer de mon soutien toux ceux qui ont eu à affronter et affrontent encore cette situation», a déclaré Emmanuel Macron au début d'une conférence de presse donnée avec Angela Merkel en début d'après-midi.

    Le chef de l'État a insisté sur «l'entière mobilisation des services de l'État et en particulier des forces de l'ordre qui sécurisent les lieux et les environs».

    La préfecture de l'Aude a mis en place une cellule d'information du public, prioritairement réservée aux appels des personnes concernées par la situation en cours.

    *Daech est une organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (27)

    Lire aussi:

    L’identité du terroriste du supermarché de Trèbes révélée par les médias
    Les médias publient la photo du terroriste des 3 attaques de l’Aude
    Avant de prendre des otages à Trèbes, le terroriste a tué une personne à Carcassonne
    Tags:
    prise d'otages, fusillade, Édouard Philippe, Trèbes, Aude, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik