France
URL courte
24300
S'abonner

Mouammar Kadhafi a financé la campagne électorale présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy pour «s’assurer qu’il reste un allié stratégique», a déclaré à France 24 Ahmed Gaddaf al-Dam, cousin du défunt dirigeant libyen.

Les témoignages sur le financement libyen de la campagne présidentielle de 2007 de l'ancien Président français Nicolas Sarkozy se succèdent et, cette fois-ci, c'est une autre personnalité libyenne de poids qui a pris la parole. «Mon pays a soutenu l'ancien Président français, Nicolas Sarkozy, pour s'assurer qu'il reste un allié stratégique de la Libye, et ceci est un fait indéniable», a déclaré Ahmed Gaddaf al-Dam, cousin du défunt dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, coordinateur des relations diplomatiques égypto-libyennes au Caire, dans un entretien accordé à la chaîne France 24 en langue arabe.

«À l'époque, Kadhafi cherchait à édifier ce qu'il appelait les États-Unis d'Afrique, nous devions donc avoir un ami proche à l'Élysée pour cette question importante et stratégique», a expliqué l'interlocuteur de la chaîne, en précisant qu'il avait entendu de la bouche de l'ancien dirigeant libyen, et d'autres responsables, que la Libye avait soutenu financièrement Nicolas Sarkozy, sans pour autant confirmé le chiffre de 63 millions d'euros.

Nicolas Sarkozy a été placé le 20 mars en garde à vue dans les locaux de l'office anticorruption (OCLCIFF) à Nanterre (Hauts-de-Seine), dans le cadre de l'enquête sur le financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007. C'était la première fois que l'ancien chef de l'État était entendu dans le cadre de cette affaire depuis l'ouverture d'une information judiciaire en avril 2013.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Tags:
campagne présidentielle, financement, OCLCIFF, Mouammar Kadhafi, Nicolas Sarkozy, Libye, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook