France
URL courte
Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (28)
9161
S'abonner

Un mineur a été placé en garde à vue dans la nuit de vendredi à samedi pour association de malfaiteurs à caractère terroriste, dans le cadre de l'enquête sur les attaques de vendredi dans l'Aude.

Une source proche du Parquet de Paris a communiqué à Reuters qu'un mineur, né en 2000, qui est un ami de Radouane Lakdim, le preneur d'otages de Trèbes, a été placé en garde à vue pour association de malfaiteurs à caractère terroriste.

Vendredi 23 mars, Radouane Lakdim, un Français d'origine marocaine de 25 ans, a été abattu par des membres du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) alors qu'il s'était retranché dans un supermarché de Trèbes (Aude), localité située à 10 kilomètres de Carcassonne.

Peu avant, il avait braqué une voiture en tuant son propriétaire et tiré sur quatre CRS à Carcassonne.

L'attaque a fait quatre morts, dont trois dans le supermarché, en comptant le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame qui a succombé à ses blessures samedi 24 mars, et quinze blessés, dont un se trouve toujours dans un état grave.

L'attaque a été revendiquée par Daech*.

La section antiterroriste du parquet de Paris a été saisie de l'affaire. Dans la foulée, la compagne de Radouane Lakdim a été placée en garde à vue pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle».

*Organisation terroriste interdite en Russie.

Dossier:
Prise d'otages dans un supermarché dans l'Aude (28)

Lire aussi:

Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
La Défense russe réagit aux propos du Premier ministre arménien sur les Iskander
Ces départements français sous «surveillance renforcée»
Un sanglier domestiqué venu à la rencontre de chasseurs abattu à bout portant – images choc
Tags:
prise d'otages, Trèbes, Aude
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook