Ecoutez Radio Sputnik
    Air France

    «En colère contre une direction autiste»: les salariés d’Air France se confient à Sputnik

    © AFP 2018 Stephane de Sakutin
    France
    URL courte
    780

    Pour la troisième fois en un peu plus d’un mois, les salariés d’Air France font grève pour réclamer une hausse de leurs salaires. Sputnik a interrogé deux employés de la compagnie aérienne qui ont expliqué leurs revendications.

    C'est depuis 2011 que les salaires du personnel d'Air France n'augmentent pas en dépit des promesses provenant de la direction du géant français qui reste toutefois «autiste», a indiqué à Sputnik un salarié ayant préféré garder l'anonymat et qui participe ce vendredi à la troisième grève en un peu plus d'un mois.

    «Nous aimons notre compagnie, nous aimons notre clientèle, nous l'avons fait. Depuis 2011, les salaires ont été gelés et à ce jour nous n'avons absolument eu aucun retour sur bonne fortune comme il a été promis par la direction».

    Selon lui, aujourd'hui le personnel souhaite avoir une hausse de 6%.

    «Ça veut dire que même en demandant 6%, nous offrons les années écoulées et perdues. Nous n'avons pas l'impression d'être des enfants gâtés, nous demandons simplement la justice pour ceux et celles qui font de cette entreprise ce qu'elle est.»

    L'interlocuteur de Sputnik a en outre souligné que les employés d'Air France n'avaient pourtant pas l'impression d'être «véritablement entendus, d'être véritablement considérés.»

    «Le problème, c'est que le dialogue social est au point mort avec la direction. Il faut véritablement être assis en intersyndicale pour se rendre compte de ce manque de prise de conscience des réalités. Nous avons l'impression d'être face à des gens qui ne comprennent pas véritablement ce qui se passe au sein même des avions, au sein même des aéroports.»

    Un autre interlocuteur de Sputnik, également employé d'Air France, a exprimé l'espoir que le mouvement se durcisse et qu'il y aura une direction qui «va enfin s'asseoir et enfin discuter, et enfin parler, et enfin prendre des bonnes décisions» contrairement à la direction actuelle qu'il a qualifiée d'«autiste».

    «On est vraiment en colère contre une direction qui reste autiste. […] Moi, j'ai passé une heure et demie dans un bureau […] on est sorti avec rien du tout.»

    Le mouvement est organisé par 11 syndicats français qui ont déjà mené deux grèves les 22 février et 23 mars et en ont programmé deux autres, les 3 et 7 avril.

    Lire aussi:

    Turbulences chez Air France: «France is in the Air», les grèves aussi
    Grève SNCF: le coup du coût
    Grande-Bretagne: une mère traîne en laisse son fils autiste (vidéo)
    Tags:
    avion, augmentation, salaire, grève, Air France, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik