Ecoutez Radio Sputnik
    Un train de la SNCF

    Le rôle de l'UE dans l'avenir de la SNCF? Les Français décryptent les raisons de la grève

    CC BY-SA 2.0 / Nelso Silva
    France
    URL courte
    24161

    En prévision du rassemblement en soutien aux cheminots qui démarre ce mardi, les Français se sont lancés dans des explications sur les réseaux sociaux, sans non plus oublier de souligner qui est derrière la réforme de la SNCF et quelles conséquences les mesures peuvent entraîner.

    Le projet de réforme du rail a mis vent debout la SNCF qui appelle dès le 3 avril à se lever contre ce document qui «vise à détruire le service public ferroviaire par pur dogmatisme idéologique». Sur le Web, des personnalités politiques ainsi que des Français lambda n'ont pas caché leur rage envers le projet et rejoignent le mouvement #JeSoutiensLaGreveDesCheminots qui s'étoffe à vue d'œil.

    La France insoumise a appuyé énergiquement le mouvement, tout en avançant des contre-arguments à l'adoption de la réforme.

    D'autres députés La France insoumise se sont également associés au mouvement.

    Des citoyens ordinaires n'ont pas non plus tardé à faire savoir leur vision des choses.

    Certains ont évoqué le rôle de l'Union européenne dans les changements à venir en France.

    D'autres ont fondé leur avis sur leurs connaissances de la construction ferroviaire à l'étranger:

    Une représentation caricaturale de la lutte contre le projet de réforme a aussi vu le jour dans le cadre du mouvement de soutien aux cheminots.

    Finalement, on a ironisé sur l'existence du mouvement opposé et posé des questions à ses partisans.

    Indignés par le projet de réforme de la SNCF, les quatre syndicats majoritaires à la SNCF (CGT, UNSA, SUD, CFDT) s'engagent dans la «bataille du rail». À partir du mardi 3 avril, les cheminots sont appelés à manifester contre la réforme souhaitée par le gouvernement, qui «ne réglera pas le sujet de la dette, ni celui des dysfonctionnements», indiquent les syndicalistes dans leur préavis.

    Au premier jour de la grève, environ huit conducteurs de train sur 10 ne travailleront pas, et de nombreuses interruptions dans la circulation sont attendues.

    Lire aussi:

    Des blessés et des vitrines brisées... la manifestation des cheminots à Paris dégénère
    SNCF: Macron et les médias ciblent les cheminots, l’UE prépare la privatisation
    Réforme de la SNCF, projet gouvernemental, contre-projet de la CGT, le bras de fer
    Tags:
    Internet, réseaux sociaux, réactions, grève, manifestation, trafic ferroviaire, peuple, indignation, réformes, projet, La France insoumise (LFI), SNCF, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik