Ecoutez Radio Sputnik
    Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane

    «La finance avant l'humain»: Macron fustigé pour son dîner avec l’héritier saoudien

    © AFP 2018 Alain Jocard
    France
    URL courte
    28242

    Le Président français se trouve sous le feu des critiques après un dîner privé avec le prince héritier d’Arabie Saoudite au Louvre, de nombreux internautes dénonçant les livraisons d’armes françaises à l’Arabie saoudite, qui mène régulièrement des raids meurtriers sur le Yémen.

    Emmanuel Macron et le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed Ben Salmane, se sont offerts un dîner en tête-à-tête au Louvre le dimanche 8 avril. Ce dîner, qui n'avait pas été annoncé au préalable, a été organisé au premier jour du séjour en France du prince, qui débute lundi la partie officielle de sa visite.

    Le musée a été choisi à l'occasion du lancement de l'exposition Delacroix, «peintre connu notamment pour son célèbre tableau "La liberté guidant le peuple"», a expliqué l'Élysée dans un communiqué.

    Toutefois, de nombreux internautes ont reproché au Président de la République ce rapprochement avec l'État wahhabite, rappelant les frappes meurtrières que l'Arabie saoudite menait régulièrement contre le Yémen.

    «En même temps, Emmanuel Macron reçoit le prince héritier d'Arabie saoudite qui soutient la guerre au Yémen. Sans oublier que les USA et la France fournissent des armes aux Saoudiens», a écrit @Gueroui7.

    Certains se sont lancés dans le sarcasme:

    La France demeure l'un des principaux fournisseurs de matériel militaire de l'Arabie saoudite et des Émirats arabes unis. Un marché en pleine croissance où Paris est en concurrence avec Washington, Londres et bien d'autres encore: d'après l'institut de recherche suédois SIPRI, les ventes d'armes au Moyen-Orient ont doublé ces dix dernières années, et la région représente désormais 32% des importations mondiales.

    Selon un récent sondage réalisé par l'institut YouGov, trois Français sur quatre (74%) jugent «inacceptable» la vente de matériel militaire à l'Arabie saoudite, et estiment dans leur écrasante majorité (88%) que la France doit arrêter les exportations d'armes aux pays qui risquent de les utiliser contre des populations civiles.

    Certains pays européens, dont l'Allemagne, la Norvège ou la Belgique ont récemment pris la décision de restreindre leurs relations militaires avec la coalition arabe, mais la France, le Royaume-Uni et les États-Unis se sont abstenus de leur emboîter le pas.

     

    Lire aussi:

    Quelles questions stratégiques amèneront Macron en Arabie saoudite en fin d’année?
    Mohammed ben Salmane en France: Macron abordera-t-il les questions les plus épineuses?
    Les Français disent non à la livraison d’armes à la coalition arabe
    Tags:
    ventes d'armes, Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, Emmanuel Macron, Yémen, Arabie Saoudite, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik