Ecoutez Radio Sputnik
    Londres

    «Pourquoi tout est en anglais?»: des Français expliquent la rivalité des langues

    © AP Photo / Matt Dunham
    France
    URL courte
    Diana Saifullina
    3775

    «Aujourd’hui, la langue anglaise envahit le monde avec le soft power américain, alors que pendant des siècles, la langue française était la référence diplomatique»: des experts en linguistique évoquent au micro de Sputnik les raisons et les conséquences de la «domination» de l’anglais. Do you speak English ou Parlez-vous français?

    L'ambassadeur de France auprès de l'UE est parti en plein milieu d'une réunion sur les budgets européens post-Brexit se déroulant entièrement en anglais afin de dénoncer la domination de l'anglais dans les instances européennes. S'agit-il d'une attitude banale pour un Français?

    Alors que des étrangers disent parfois que les Français refusent de parler anglais et exigent une communication exclusivement dans leur langue maternelle, Sputnik a interrogé des experts français en linguistique et en enseignement sur leurs rapports avec la langue de Shakespeare.

    Aspect historique

    La France et le Royaume-Uni sont intrinsèquement liés par… leur rivalité séculaire. Bien qu'à l'époque actuelle les deux pays s'affichent des comportements amicaux, l'esprit de compétition pourrait influencer la conduite des Français.

    «L'histoire de la France est marquée par les nombreux conflits qui l'ont opposée à l'Angleterre…et les Français n'ont jamais pardonné à l'Angleterre ni Waterloo en 1815, ni la mort de Jeanne d'Arc sur le bûcher en 1431», a ironisé Pierre Troestler, enseignant et comédien français.

    «Je ne pense pas qu'il y ait rejet total (sauf pour les nostalgiques de l'histoire napoléoniennes ou des batailles des siècle précédents contre nos amis anglais) mais, sans vouloir dégrader l'image de mon pays, je pense que certains Français gardent cet esprit chauvin ou ethnocentré», a poursuivi Julien Chassagne, enseignant du FLE (français langue étrangère).

    «Historiquement, la France a souvent été en guerre avec l'Angleterre», estime Sebastien Demortier, également professeur de FLE.

    Aspect culturel

    Fier de son patrimoine culturel, l'Hexagone voudrait probablement se réfugier et garder intacte sa richesse accumulée depuis des siècles.

    «En effet, la France est un pays fier de sa culture, et notamment de sa culture littéraire. Et il est donc difficile d'admettre l'anglais comme un langage universel. Le français est une langue beaucoup plus riche et raffinée que l'anglais et les Français tiennent au respect de leur tradition orale», a dit Pierre Troestler.

    «Par frustration et peut être même jalousie, le rejet de l'anglais révèle alors la protection de sa chère identité française, éternelle rivale et alternative à la langue de Shakespeare et à la culture anglo-saxonne, dans une compétition d'une époque pourtant bien révolue», a déclaré Clément Demiaux, directeur d'une école de langues à Moscou.

    L'amour-propre

    Peut-être que parfois les Français se jugent supérieurs aux autres nations, ce qui expliquerait notamment le refus catégorique de se plier aux exigences des autres.

    «La France refuse le monopole et la domination de l'anglais dans le domaine commercial, économique ou même politique. Parler systématiquement anglais lors de réunions internationales, c'est asseoir la domination de l'anglais», selon Pierre Troestler.

    «La France est tournée vers elle-même. Langue autrefois dominante, elle n'est pourtant pas celle du commerce ou du travail international», poursuit Julien, Gayrard, traducteur et essayiste.

    «Aujourd'hui, la langue anglaise envahit le monde avec le soft power américain, alors que pendant des siècles, la langue française était la référence diplomatique», indique Sébastien Demortier.

    Difficultés d'apprentissage

    Et si la rivalité entre les deux langues n'était en réalité qu'un simple prétexte pour éviter d'apprendre l'anglais?

    «Pourquoi est-ce que les Français n'aiment pas parler anglais? Tout d'abord, certains parlent anglais avec plaisir, et le font très bien. Quant à certains autres, ce n'est pas qu'ils n'aiment pas, c'est que leur niveau ne leur permet pas l'aisance de la maîtrise d'une langue et de faire montre d'un esprit cosmopolite. De peur de paraître ridicules, ils préfèrent donc rester dans leur zone de confort et établir ou conserver le dialogue en français», estime Clément Demiaux.

    «La première raison est qu'ils ne savent pas parler anglais. La timidité fait l'orgueil: ils annoncent alors que le français est la langue de Molière», déclare Julien Gayrard.

    Quoi qu'il en soit, de nombreux Français maîtrisent de nos jours parfaitement bien l'anglais. Pour ceux et celles qui ont quelques difficultés à parler la langue de de Shakespeare, nous vous proposons de juger les compétences linguistiques de certains dirigeants français.

    Peut-être que rien n'est encore perdu pour vous?

    Lire aussi:

    Démarche ultime: Macron déterminé à chasser l’anglais de l’UE?
    Do you speak English ou quelle place occupe la France en anglais en Europe
    Juncker aux francophones: n’hésitez pas à parler français!
    Tags:
    Français, anglais, culture, langue, histoire, Royaume-Uni, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik