Ecoutez Radio Sputnik
    Le Palais de l'Elysée

    Vers un service national obligatoire d'un mois?

    © Sputnik . Irina Kalashnikova
    France
    URL courte
    Gaëlle Nicolle
    28622

    Les contours du service national universel se précisent: il pourrait être obligatoire à partir de 16 ans et durer un mois. Mais ces propositions ne font pas l’unanimité, tant par leur contenu que par leur coût.

    D'après le Journal du Dimanche (JDD), le rapport définitif du groupe de travail chargé de formuler ses propositions sur le « service national universel » a été rendu à l'Elysée jeudi. Le général de brigade Daniel Ménaouine, qui préside ce groupe, y énonce les grandes lignes: un mois en internat à partir de seize ans avec au programme l'apprentissage des gestes de premiers secours et des activités sportives.

    Une phase suivie d'une autre consacrée à la notion d'engagement pour le pays. Même s'il ne s'agit pas d'un service militaire à proprement parler, l'annonce laisse perplexe les milieux militaires et éducatifs:

    « Avec quel moyen? Quelle infrastructure? Qui va être responsable de la formation? Pour instant, nous n'avons aucun élément qui nous dise quoi que ce soit, et c'est ça qui nous inquiète », confie Frédéric Le Louette, président de l'association professionnelle nationale militaire GendXXI.

    « On aurait aimé qu'on nous demande notre avis, quel que soit le niveau […] Pour l'instant, tout est fait par la haute hiérarchie, directement avec le politique, sans consulter la base »

    Un rapport, commandé en septembre par le Premier ministre Edouard Philippe et dont Les Echos avaient publié les principales conclusions en février, avait évalué ce coût entre 2,4 et 3 milliards d'euros par an, selon différents scénarios. Les Républicains mettent en garde contre le financement de ce dispositif. Selon eux, il s'annonce « très cher » et nécessitera « un déploiement humain important ».

    « En tant qu'association, car nous sommes des militaires, nous n'allons pas émettre d'avis sur la pertinence. C'est une position politique, et on s'adaptera » poursuit le militaire.

    Promesse du candidat Macron, les arbitrages présidentiels sur le « service national universel » devraient être rendus « courant mai », selon un proche du chef de l'Etat, cité par le JDD.

    Lire aussi:

    Service national: retour en force de «l’antimilitarisme»?
    La promesse de Macron de rétablir le service national universel n’a pas été oubliée
    Augmentation des crimes et délits en France: les forces de l’ordre en surchauffe
    Tags:
    services, apprentissage, programme, jeunesse, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik