France
URL courte
35221
S'abonner

Les terroristes de Daech* ont revendiqué l'attaque au couteau survenue ce soir à Paris, qui a fait au moins un mort et plusieurs blessés, indiquent des médias.

Après qu'un homme a poignardé ce soir des passants dans le quartier de l'Opéra, le groupe terroriste Daech* a revendiqué l'attaque, ont signalé les médias locaux, se référant à l'organe de propagande de l'organisation terroriste. Ainsi, l'attentat a été perpétré par un "soldat du califat", a précisé la chaîne LCI.

Le Président Macron a exprimé sa solidarité aux proches des victimes et a constaté que la République avait payé «une nouvelle fois le prix du sang». De même, il a remercié les forces de police qui ont réussi à maîtriser rapidement l'agresseur.

​Le procureur de la République de Paris, François Molins, avait précédemment déclaré lors d'un point de presse que la section antiterroriste du parquet de Paris avait été saisie. De même, selon plusieurs témoins, l'assaillant avait crié «Allahu akbar», a précisé M.Molins.

L'attentat a été fermement condamné par le monde politique sur les réseaux sociaux.

Un homme a attaqué plusieurs personnes avec un couteau samedi soir dans le quartier de l'Opéra, dans le 2e arrondissement de Paris. Les attaques se sont concentrées près de la station de métro Quatre Septembre, entre la rue Monsigny et la rue de Choiseul.

Selon le dernier bilan de la préfecture de police, une personne a été tuée, quatre autres blessées dont deux grièvement. L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Tags:
attaque, revendications, attentat, victimes, police, Daech, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook