Ecoutez Radio Sputnik
    Les manifestations contre la politique de Macron se poursuivent à Paris le 26 mai

    Artifices, vitres brisées: la «marée populaire» à Paris contre Macron (vidéo)

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    25407

    Réunis pour la «marée populaire» à Paris, ils sont plusieurs milliers à manifester contre la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Des échauffourées, des artifices, des vitres brisées: Sputnik s’est rendu au cœur de la capitale française pour suivre cette manifestation d’envergure.

    La manifestation dénommée «marée populaire» contre la politique du Président Macron et de son gouvernement réunit ce week-end plusieurs centaines de manifestants dans de nombreuses villes à travers le pays, dont Lilles, Marseille, Toulouse et Poitiers. Sputnik suit de près l'événement à Paris.

    Un grand nombre de Parisiens sont sortis dans les rues pour manifester paisiblement contre la politique mise en place par Emmanuel Macron.

    Au cours de la manifestation qui a débuté à la gare de l'Est et se dirigeait vers la place de la Bastille, des manifestants ont eu recours à des artifices qu'ils ont jetés contre les forces de l'ordre, selon Sputnik.

    «Macron méprise la république», «Nous sommes invincibles»: c'est avec de tels slogans sur leurs banderoles que les manifestants défilaient. Sur les images, on peut voir comment une foule appelle les forces de l'ordre à «dégager».

    Selon les informations communiquées par la préfecture de Paris, la manifestation qui a ressemblé ce samedi plus de 21.000 personnes, a été organisée par plusieurs organisations et formations de gauche, dont la CGT et La France insoumise.

    Au niveau national, la manifestation a ressemblé 93.315 personnes, selon le ministère de l'Intérieur, alors que la CGT affirme qu'il y avait 250.000 manifestants, et 280.000 selon Attac.

    Les forces de l'ordre ont dû interpeller 24 personnes avant le début de la manifestation, selon BFM TV. Elles ont également confisqué des vestes noires et des masques qui pouvaient appartenir au groupe radical Black Bloc.

    Lire aussi:

    90.000 vs 280.000: le nombre de la discorde des participants à la «marée populaire»
    Code du travail, manif à Paris: agression contre des journalistes, des projectiles
    Manif du 1er mai: affrontements, cocktails Molotov, journalistes blessés et caddie en feu
    Tags:
    manifestation, Emmanuel Macron, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik