Ecoutez Radio Sputnik
    La salle de concert Bataclan à Paris

    «Pas de concert islamiste au Bataclan»: Médine au centre d’une polémique sur le Net

    © REUTERS / Christian Hartmann
    France
    URL courte
    27223

    Les concerts du rappeur controversé Médine programmés au Bataclan ont provoqué une vague de protestation sur internet. Des utilisateurs des réseaux sociaux, y compris des personnages politiques en vue, ont inventé des hashtags en plusieurs langues pour exprimer leur indignation.

    Le rappeur français Médine est au centre d’une polémique, surtout depuis l’annonce de ses concerts programmés les 19 et 20 octobre au Bataclan. De nombreux internautes appellent à annuler les concerts du rappeur musulman dans la salle parisienne où 90 personnes ont été tuées par un groupe djihadiste le 13 novembre 2015.

    Le président des Républicains Laurent Wauquiez et la présidente du Front national Marine Le Pen se sont aussi exprimés à ce sujet sur Twitter ou à la télévision.

    «Après ce qui s'est passé au Bataclan, ce massacre d'innocents, ce lieu appartient désormais à la mémoire nationale. Et on ne le laissera pas être souillé par des concerts d'un rappeur islamiste!», a déclaré Mme Le Pen lors d’une émission télévisée

    Elle a rappelé que la salle Bataclan appartenait au Groupe Lagardère «dont l’actionnaire de référence est le Qatar» ce qui devrait expliquer pourquoi un musicien islamiste «a droit de cité dans un lieu aussi sensible, où a eu lieu un tel massacre, et qui appartient désormais à la mémoire nationale».

    ​Selon M.Wauquiez, la décision de laisser un individu se présentant comme une «islamo-caillera» (islamo-racaille) chanter, là où 90 personnes ont été tuées par des islamistes constitue un sacrilège.

    ​Ce sont les paroles de certaines chansons interprétées par le rappeur qui suscitent le mécontentement. Le rappeur chante notamment «Crucifions les laïcards comme à Golgotha» dans son œuvre Don’t Laik qui avait déjà provoqué un débat en janvier 2015.

    ​«#NoToMédineAtTheBataclan. Ils ne passeront pas»

    Les utilisateurs des réseaux sociaux ont inventé plusieurs hashtags en français et en anglais pour défendre leur cause: #PasDeMédineAuBataclan, #PasDeConcertIslamisteAuBataclan ou encore #NoToMédineAtTheBataclan.

    ​​Le mouvement jeunesse du Rassemblement National s’est aussi attaqué à l’idée d’accueillir Médine au Bataclan.

    Il y a aussi ceux qui défendent l’idée des concerts, appelant à respecter la liberté d’expression.

    ​En tout cas, les billets pour le concert du samedi 20 octobre ont déjà tous été vendus et cela révolte les critiques de Médine.

    ​Certains internautes se demandent même s’il y aurait, parmi les dirigeants français, des sympathisants de l’islamisme

    ​… et appellent à descendre dans la rue pour protester.

     

    Lire aussi:

    Le Net devine ce que Macron fera au Vatican pour sa visite fin juin
    Non à la «macronmania»! Les internautes taclent la «une» second degré de L’Express
    Perquisitions du ministère de l'Économie: les internautes commentent l’affaire Kohler
    Tags:
    polémique, musique, Internet, islamisme, Salle de spectacle du Bataclan, Twitter, Lagardère, Médine (rappeur), Laurent Wauquiez, Marine Le Pen, Qatar, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik