Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau français

    «Nous sommes un pays colonisé»: Dupont-Aignan appelle la France à disposer d’elle-même

    © AFP 2018 PATRICK KOVARIK
    France
    URL courte
    60945

    La France est un pays colonisé économiquement par la Chine et les États-Unis, politiquement par Bruxelles et religieusement par les migrants, a déclaré samedi Nicolas Dupont-Aignan. Selon lui, les Français doivent dire «stop» à cette situation.

    La France est un pays «colonisé» sur plusieurs plans, estime le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan qui était invité samedi à l'émission On n'est pas couché sur France 2.

    «J'estime que notre pays est colonisé […] économiquement par les Américains et les Chinois, politiquement par Bruxelles, l'Union européenne et l'Allemagne, religieusement et "migratoirement" par les migrants qui arrivent sur notre sol», a-t-il ainsi lancé.

    Il a déploré l'installation de «centaines de mosquées salafistes» qui «décrédibilisent les Français qui pratiquent la foi musulman tout à fait sereinement».

    M.Dupont-Aignan a rappelé le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes dont, selon lui, les Français devaient bénéficier.

    «Les Français à un moment doivent être fiers d'être Français, dans la tolérance, mais doivent dire "stop", "ça suffit". Il y a le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes. On le revendique pour tous les peuples [… ] Et pourquoi pas les Français?», s'est-t-il interrogé.

    En 2017, lors de la campagne présidentielle, le président de DLF avait déjà employé le mot «colonisation» dans un tweet adressé à Emmanuel Macron.

    Lire aussi:

    Dupont-Aignant: Debout la France restera indépendant du FN pour les législatives
    DLF, FN: défragmentation de la droite souverainiste en cours. Veuillez patienter.
    Marine Le Pen dévoile le nom du Premier ministre si elle est élue
    Tags:
    colonisation, immigration, Debout la France, France 2, Nicolas Dupont-Aignan, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik