France
URL courte
25625
S'abonner

Dans tous les cas de figure, le projet de la loi anti-fake news prend la forme d’un instrument de lutte contre l’agence Sputnik et la chaîne RT, a déclaré la rédactrice en chef de ces deux médias Margarita Simonian.

La rédactrice en chef de Sputnik et de RT a commenté le projet de loi débattu en France contre la «manipulation de l’information».

«À l’Assemblée nationale, on a discuté jusque tard dans la nuit la loi visant à lutter contre les fakes. Pourtant, ils obtiennent toujours une loi de lutte contre RT et Sputnik», a indiqué Margarita Simonian.

Plus tôt, on a appris que la Commission de la culture, de l'éducation et de la communication du Sénat avait entendu en juin Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), sur le projet de loi relatif à la lutte contre les fausses informations. Ce dernier avait exprimé sa méfiance vis-à-vis de RT France et avait même fait savoir avant le lancement de cette chaîne dans l’Hexagone que le régulateur, qui observait déjà Sputnik, observerait constamment RT. 

Lire aussi:

Comment les policiers ont justifié les coups portés sur le producteur de musique à Paris
Trump annonce à quelle condition il quittera la Maison-Blanche
Le navire russe devant poser le Nord Stream 2 rentre d'Allemagne à Kaliningrad
Tags:
loi anti-fake news, Assemblée nationale française, Sputnik, RT France, Margarita Simonian, Olivier Schrameck, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook