Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture de police française

    Une fusillade dans l'Essonne fait un mort et deux blessés

    © AP Photo / Christophe Ena
    France
    URL courte
    15357

    Ce vendredi, vers 1h30 heure de Paris, trois hommes ont été blessés par balle à Montgeron, dans l'Essonne. Quelque heures plus tard, l'un des trois hommes touchés est mort des suites de ses blessures. Le tireur est actuellement en garde à vue.

    Une fusillade s'est produite cette nuit vers 1h30 heure de Paris en bas d'une tour de la place du Soleil à Montgeron, dans l'Essonne. 

    Comme l'annonce Le Parisien, vers 1h30, un homme est arrivé, seul, et a fait feu sur un groupe de jeunes qui discutaient au pied de la tour G. Trois personnes ont été blessées par balle. 

    Selon la police, un autre homme de 21 ans est «grièvement» blessé et le troisième, 21 ans également, est «plus légèrement touché au niveau du bras».

    «On a vu arriver quelqu'un qu'on ne connaît pas bien et qui vit ici depuis peu», relate un riverain qui a appelé les secours. Avant de poursuivre: «Et il a tiré direct».

    Le tireur, un homme d'une trentaine d'années, est actuellement en garde à vue, a affirmé le parquet d'Evry.

    Le tireur s'est retranché dans son appartement et le Raid, une unité d'élite de la police, a été déployé sur place dans la nuit. Le trentenaire s'est «finalement rendu, après plusieurs heures de négociation», a ajouté la source policière.

    La perquisition de l'appartement a permis de retrouver «au moins une arme de poing, de calibre 9 mm», a-t-elle ajouté, citée par l'AFP.

    Les circonstances de la fusillade restent à déterminer, a-t-on ajouté de même source. L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

    Lire aussi:

    Un inconnu ouvre le feu près de Stockholm, un mort et un blessé
    Un attaquant en burqa ouvre le feu à Toulouse: 1 mort, 3 blessés
    Attaque au couteau à Corbeil-Essonnes: deux blessés graves
    Tags:
    fusillade, Essonne, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik