France
URL courte
34310
S'abonner

Alors que les supporters des Bleus ont attendu pendant des heures devant l'hôtel Le Crillon l’arrivée des footballeurs, ces derniers ne sont pas venus car ils passaient la soirée à l’Élysée. Déçus, des fans sont «passés à l’action», obligeant les forces de l’ordre à intervenir.

La place de la Concorde accueillait hier de nombreux supporters des Bleus qui espéraient voir apparaître les sportifs rien que pour quelques minutes sur le balcon de l'hôtel Le Crillon.

Ainsi, les fans ont passé plusieurs heures debout, des affiches de soutien entre les mains, sans avoir l'occasion de souhaiter un bon retour au pays à leurs héros.

Vers 20h30, la Fédération française de football a cependant annoncé que les footballeurs ne viendraient finalement pas à la rencontre de leurs supporters.

Ces derniers, se sont alors mis à manifester leur mécontentement en se jetant «sur les capots de taxis», selon le Parisien qui précise que la police n'a réussi à les calmer et à les faire se disperser que vers 23h30.

Mais où étaient donc les sportifs? Après leur arrivée en France, ils ont été reçus à l'Élysée, la communication présidentielle n'ayant pas hésité à diffuser plusieurs images de la soirée.

Pourtant, des fans ont critiqué ce choix en dénonçant le fait que les Bleus auraient pu être plus proches du peuple et partager ensemble la joie de voir la France devenir championne du monde de football pour la seconde fois de son histoire.

De nombreux internautes ont également accablé de critiques Emmanuel Macron qui, selon eux, aurait privé les Français de la possibilité de voir les Bleus en chair et en os pour la première fois depuis le Mondial.

 

Lire aussi:

Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Un policier tué dans la Sarthe par un véhicule tentant de prendre la fuite
Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Tags:
Bleus, supporter, football, Emmanuel Macron, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook