France
URL courte
Affaire Benalla (194)
26402
S'abonner

L’affaire Benalla continue: le domicile du conseiller d’Emmanuel Macron à Issy-les-Moulineaux a été perquisitionné le 21 juillet, les trois policiers suspendus ont été placés en garde à vue, alors que le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, sera auditionné le 23 juillet à l'Assemblée nationale.

Le domicile d'Alexandre Benalla dans les Hauts-de-Seine a été perquisitionné le 21 juillet au matin. Ce dernier avait été placé en garde à vue le 20 juillet.

Les trois policiers suspendus pour avoir transmis des images de vidéo-surveillance à Alexandre Benalla, le collaborateur d'Emmanuel Macron filmé en train de frapper un manifestant le 1er mai, ont été placés en garde à vue le 21 juillet au matin pour «détournement d'images issues d'un système de vidéo-protection» et «violation du secret professionnel».

Les trois hauts gradés mis en cause appartiennent à la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris. Il s'agit du chef d'état-major adjoint, d'un commissaire présent au moment des faits, place de la Contrescarpe à Paris, et du commandant en charge des relations entre la préfecture de police et l'Élysée, ont rapporté plusieurs sources proches du dossier.
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a «condamné lourdement» les agissements de ces trois fonctionnaires,

Il est à noter que le ministre de l'Intérieur sera auditionné le 23 juillet à 10h00 heure de Paris dans le cadre de l'affaire Benalla par la commission des lois de l'Assemblée nationale dotée des pouvoirs d'enquête, a annoncé sa présidente Yaël Braun-Pivet (LREM).

Le Monde a mis en ligne le 18 juillet au soir une vidéo filmée le 1er mai à Paris, où un homme, identifié comme Alexandre Benalla, coiffé d'un casque à visière des forces de l'ordre, s'en prend à un jeune homme à terre.

Le 20 juillet, une autre vidéo a été postée sur les réseaux sociaux, où on peut voir Alexandre Benalla agresser une femme, en marge de la manifestation du 1er-Mai, place de la Contrescarpe, à Paris.

Dossier:
Affaire Benalla (194)

Lire aussi:

Un cortège de mariage tourne au rodéo sauvage dans le Nord - photos
L'Algérie appelle le Maroc à arrêter la construction de sa base militaire à la frontière
«Faiblesse consentie, abandon et renoncement»: La France face à la Turquie et l’Otan
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Tags:
perquisition, Elysée, Gérard Collomb, Alexandre Benalla, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook