France
URL courte
Affaire Benalla (194)
30747
S'abonner

Depuis l’éclatement de l’affaire Alexandre Benalla, les sondages portant sur la popularité du Président de la République française donnent des résultats assez contradictoires. Mais comment cela se fait-il? Voici quelques éléments de réponse proposés par France Info.

Au total, six sondages sur la popularité d'Emmanuel Macron ont été effectués depuis le début de l'affaire impliquant son ancien conseiller Alexandre Benalla et leurs résultats divergent, rappelle France Info. «La confiance en Macron remonte légèrement», ont affirmé les uns, «La cote d'Emmanuel Macron au plus bas», ont dit les autres… Le média a essayé d'établir pourquoi ces informations étaient contradictoires.

​Selon France Info, une des explications est la différence de dates. Par exemple, le premier sondage a été réalisé par l'institut BVA sur une période qui a commencé quelques heures avant le début de l'affaire et s'est terminée le lendemain. C'est pourquoi, précise le média, le sondage ne pouvait donner une estimation précise de la cote de popularité d'Emmanuel Macron qui n'était donc que faiblement en baisse.

Une autre raison est peut être liée aux questions posées aux personnes interrogées, souligne France Info. D'après le média, une question générale et courte comme «Quel jugement portez-vous sur l'action d'Emmanuel Macron?» est susceptible d'entraîner une chute sévère de la courbe.

France Info a enfin rappelé qu'il fallait éviter de «surinterpréter» les résultats de tels sondages. A titre de preuve, le média a cité les propos du directeur général d'OpinionWay, Bruno Jeanbart.

«Des variations de moins de trois points, que ce soit à la hausse ou à la baisse, ne sont pas statistiquement significatives», a-t-il notamment indiqué.

Pour résumer, France Info a indiqué qu'il n'était pas facile d'affirmer si l'affaire Alexandre Benalla avait eu un impact sur la cote de popularité du Président de la République et que ses effets pourraient se faire sentir dans le temps.

Dossier:
Affaire Benalla (194)

Lire aussi:

Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
Tags:
scandale, chute, sondage, cote de popularité, Alexandre Benalla, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook