Ecoutez Radio Sputnik
    Centrale nucléaire, France (image d'illustration)

    La canicule oblige à arrêter un réacteur de la plus vieille centrale nucléaire française

    CC BY 2.0 / jahbalaha
    France
    URL courte
    9187

    Un des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim a été arrêté samedi par Électricité de France à cause des fortes chaleurs qui écrasent actuellement le Haut-Rhin tout comme 67 autres départements français.

    Électricité de France a mis à l'arrêt l'un des deux réacteurs de la centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, en raison des fortes chaleurs, écrit l'AFP.

    «Le 4 août, à 4h09, l'unité de production n°1 de la centrale de Fessenheim a été mise à l'arrêt de manière programmée en raison des conditions climatiques actuelles et pour respecter les autorisations de rejets thermiques dans le Grand Canal d'Alsace», indique EDF sur son site internet.

    Au total, samedi à 11H00, plusieurs réacteurs de quatre centrales nucléaires françaises étaient arrêtés en raison de la canicule: un à Fessenheim, deux à la centrale de Bugey dans l'Ain et un à celle de Saint-Alban en Isère, a détaillé un porte-parole d'EDF. Les réacteurs n°2 de Fessenheim et de Saint-Alban tournent au ralenti.

    La plus vieille centrale du parc nucléaire français, dont la fermeture devrait avoir lieu lorsque l'EPR de Flamanville entrera en activité, prélève de l'eau dans le Grand Canal d'Alsace pour refroidir ses réacteurs et alimenter ses circuits de fonctionnement, puis l'y rejette.

    En cas de fortes chaleurs, la centrale doit moduler sa production, afin de limiter l'échauffement de l'eau prélevée puis restituée au Grand Canal d'Alsace, dont la température moyenne journalière ne doit pas dépasser 28 degrés.

    Le département du Haut-Rhin a été placé en vigilance «orange» canicule comme 67 autres départements français.

    Lire aussi:

    Nuit de malheur: retour sur l’accident de Tchernobyl il y a 31 ans
    EPR de Flamanville: «des problèmes quasi systémiques de malfaçon et de dissimulation»
    La révolution des gaz de schiste aux USA pourrait provoquer une catastrophe nucléaire
    Tags:
    canicule, centrale nucléaire de Fessenheim, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik