Ecoutez Radio Sputnik
    Une patrouille française dans le nord du Mali

    L’armée française annonce avoir tué l'un des principaux chefs de Daech au Grand Sahara

    © Maeva Bambuck
    France
    URL courte
    291715

    L'armée française a annoncé avoir tué dimanche à Ménaka, dans le nord du Mali, un chef de Daech* au Grand Sahara, l'un des groupes djihadistes les plus actifs dans ce pays, selon le communiqué de l'état-major des armées françaises.

    L'armée française annonce avoir tué dimanche l'un des principaux responsables de Daech* au Grand Sahara, Mohamed Ag Almouner, dans la région de Ménaka, dans le nord du Mali, selon le communiqué de l'état-major français. Deux civils ont été tués dans l'attaque menée par des soldats de l'opération spéciale Barkhane conduite au Sahara par l'armée française.

    «Le 26 août 2018, dans la région de Ménaka (Mali), des unités de la force Barkhane ont mené une opération contre un groupe terroriste armé et neutralisé Mohamed Ag Almouner, l'un des principaux responsables de l'État islamique au Grand Sahara (EIGS)», indique le communiqué de l'état-major des armées françaises.

    Selon le communiqué, les commandos déployés (au sol après une frappe aérienne) ont constaté la mort de Mohamed Ag Almouner et d'un membre de sa garde rapprochée. Et de poursuivre qu'ils ont découvert que deux civils, une femme et un adolescent, avaient également été tués.

    L'état-major, cité par l'AFP, a exprimé ses «regrets» et présenté ses condoléances aux familles et aux proches des deux victimes et a annoncé qu'une investigation était en cours «pour déterminer comment des civils ont été atteints lors de cette frappe»:

    «Les critères français d'ouverture du feu sont particulièrement stricts et visent à éviter les pertes civiles».

    L'opération, déclenchée dans la nuit, a consisté en une frappe aérienne par deux avions Mirage 2000 sur la position du groupe terroriste, suivie d'une action au sol pour saisir la position.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Deux soldats français tués dans une explosion au Mali
    Les troupes françaises éliminent 20 djihadistes à la frontière Mali-Burkina Faso
    Huit militaires français blessés dans une attaque dans le nord du Mali
    Tags:
    Daech, Mali, Sahara, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik