Ecoutez Radio Sputnik
    Lyon

    Une école lyonnaise accusée d’avoir «noirci» des élèves pour sa promotion aux USA

    © Sputnik . Alexei Danichev
    France
    URL courte
    305

    La campagne de promotion aux Etats-Unis de l’école de dessin lyonnaise Emile-Cohl est au cœur d’un scandale raciste. Envisageant de s’implanter à Los Angeles, l’établissement, ou son prestataire américain, aurait «noirci» des visages et incrusté des étudiants noirs sur une photo de groupe. Initiative aujourd’hui sous le feu des critiques.

    Des élèves de l'école de dessin lyonnaise Emile-Cohl ont découvert sur le site de leur établissement une photo bizarrement retouchée pour une campagne promotionnelle aux États-Unis. Sur le cliché qui présente une partie des étudiants, la couleur de peau de certains visages a été noircie et des têtes d'élèves noirs ont été ajoutées.

    Un média français, ainsi que des utilisateurs de Twitter ont immédiatement fait allusion «au jeu de trouver 7 différences» entre la photo initiale et sa version retouchée.

    Certains élèves s'en sont pris à l'école et ont témoigné de l'expérience négative qu'ils avaient vécue pendant leurs études:

    D'autres ont souligné la très mauvaise maîtrise de Photoshop de l'auteur des retouches:

    L'école a par la suite tenu à souligner que c'était l'agence de communication californienne chargée de faire de la promotion de l'école à Los Angeles qui s'était permis d'apporter ces modifications inacceptables. Emile-Cohl a même supprimé la photo retouchée de son site, a rompu son contrat avec son représentant aux États-Unis et a présenté ses excuses aux étudiants concernés, selon L'Express.

    Des internautes ont tenu à remarquer que la responsabilité de cet acte raciste était partagée:

    Bien que l'incident ait provoqué de discussions racistes, un certain nombre d'utilisateurs ont pris le sujet avec humour

    Lire aussi:

    Après le chômeur, le tour du braqueur: quand Macron joue au «grand frère» (vidéo)
    «Un combo depuis son élection»: la chute de Macron vue par le Web
    «Pendez les Blancs»: les explications du rappeur Nick Conrad divisent le Net
    Tags:
    école, racisme, États-Unis, Lyon, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik