France
URL courte
351352
S'abonner

Une voiture a foncé sur la foule lors de la féria, faisant deux blessés, dans la nuit de jeudi à vendredi. L’auteur des faits a tenté de fuir, avant d’être interpellé et molesté par la foule. Une enquête pour «tentative d'homicide volontaire» a été ouverte.

Un automobiliste a blessé légèrement deux personnes dans la nuit de jeudi à vendredi à Nîmes en voulant foncer sur des piétons, avant que son véhicule ne soit arrêté par une barrière de sécurité, rapporte l'AFP.

Les faits se sont déroulés vers 1h00 du matin vendredi. Selon les témoignages recueillies par l'agence, le Nîmois de 32 ans a foncé en direction d'une cinquantaine de clients d'un bar, «l'Instant T», qui se trouvaient dans la rue devant l'établissement.

Sa voiture, une Peugeot blanche, a terminé sa course empalée dans une barrière de sécurité installée en prévision de la féria de Nîmes qui doit débuter vendredi.

Plusieurs témoins de la scène, interrogés par l'AFP, rapportent que l'homme a crié «Allahu akbar» au moment des faits. Il serait inconnu des services de police pour des faits de radicalisation, selon une source proche de l'enquête.

Le procureur de la République Eric Maurel, qui s'est rendu sur place, a expliqué que l'automobiliste, qui avait tenté de fuir, avait été interpellé et molesté par la foule.

Lire aussi:

Et si les vaccins étaient inutiles et inefficaces? La France face au péril du variant brésilien
Finkielkraut «bug» en plein direct sur CNews, n’ayant pas compris que l’émission avait commencé – vidéo
De Lyon à Moscou pour le vaccin russe: un avocat français livre à Sputnik son expérience
Tags:
voiture-bélier, Nîmes, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook