Ecoutez Radio Sputnik
    Éric Zemmour

    «Pas la peine de jouer les victimes»: la Toile sur le conflit entre Zemmour et Hapsatou Sy

    © AFP 2018 Bertrand Guay
    France
    URL courte
    65747

    Une véritable pluie de commentaires s’est abattue sur les réseaux sociaux après qu’Éric Zemmour a prononcé des propos considérés comme limites vis-à-vis de la chroniqueuse Hapsatou Sy le 16 septembre dans Les Terriens du dimanche, sur C8. Plusieurs politiciens, chanteurs et animateurs ne sont pas restés à l’écart et ont donné leur sentiment.

    Il semble que toute la France se soit lancée dans des discussions sur l'épisode ayant eu lieu le 16 septembre dans Les Terriens du dimanche, lorsque Éric Zemmour a lancé à Hapsatou Sy que sa mère avait eu tort de la nommer ainsi. Dans une séquence coupée au montage mais diffusée ensuite par la chroniqueuse sur son Instagram, M.Zemmour a en outre déclaré que le prénom de Hapsatou Sy était «une insulte à la France parce que la France n'est pas une terre vierge, c'est une terre avec une Histoire et un passé». Le grand public, des célébrités et des hommes politiques n'ont pas tardé à commenter.

    Nombreux étaient ceux qui ont apporté leur soutien à la chroniqueuse.

    ​«Les propos racistes ne sont pas une opinion mais un délit», a lancé le sénateur de la Seine-Saint-Denis, Fabien Gay.

    ​Parmi ceux ayant soutenu Hapsatou Sy figure Nabilla qui a décidé de réagir aux propos du polémiste sur Snapchat. «Mais d'où tu sors mec? Mais qu'est-ce que tu veux en fait? Mais t'es taré… Tu ne savais pas qu'en France il y avait des Hapsatou, des Nabilla, des Mohamed, tu ne savais pas ça toi? Tu crois qu'on va tous s'appeler Jean-François ou Pierre-Alain pour habiter en France?», a-t-elle écrit.

    Ses collègues chroniqueuses de l'époque, Roselyne Bachelot et Audrey Pulvar, se sont également prononcées en faveur de la jeune femme.

    ​D'autres personnalités ont par contre manifesté leur solidarité à Éric Zemmour. Par exemple, pour l'ancien député Thierry Mariani il est l'une des «dernières voix libres et non conformistes».

    ​«Si votre pays est le Sénégal, ce n'est pas la peine de jouer les victimes», a écrit le maire de Lavaur, Bernard Carayon.

    Lire aussi:

    «Un État de dictature de la pensée unique»? Le Net divisé par la polémique Zemmour-Sy
    Le dénouement de l’affaire Zemmour enfin proche?
    «La zemmourisation de la France est en marche»: un lycée au cœur d’une polémique raciste
    Tags:
    soutien, prénoms, racisme, réaction, toile, polémique, Éric Zemmour, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik