France
URL courte
27545
S'abonner

Une trentaine de jeunes armés de battes de baseball et de sabres ont attaqué ce mercredi un bus à Angoulême, dans le sud-ouest de la France. Personne n'a été blessé dans l'incident, mais aucun bus ne circule ce jeudi dans la ville.

Des jeunes armés de battes et de sabres ont attaqué ce mercredi en fin d'après-midi un bus à Angoulême, en Charente.

Une bande de 30 jeunes «s'est avancée vers le bus munis de battes de base-ball et de sabres», a expliqué la Société de transport du Grand Angoulême (STGA) dans un communiqué. Ils ont «tapé sur le bus, voulant s'en prendre à des jeunes à l'intérieur du bus».

Plusieurs chauffeurs ont exercé leur droit de retrait, avant que la STGA ne décide de rappeler tous les bus au dépôt. Aucun bus ne circule donc ce jeudi.

L'enquête estime pour l'instant que les assaillants en voulaient à d'autres jeunes situés à l'intérieur du véhicule. Aucune interpellation n'a eu lieu jusqu'à présent.

Le chauffeur, âgé de 26 ans et employé depuis le mois de juillet, a réussi à garder son sang-froid et a actionné la pédale de détresse afin de verrouiller les portes arrière devant lesquelles se trouvaient les agresseurs. Les voyageurs ont pu quitter le véhicule par l'avant et personne n'a été blessé dans l'incident, a indiqué la STGA. Les vitres des portes arrière ont été brisées, mais le bus a pu repartir. C'est la deuxième attaque de bus en une semaine à Angoulême.

En effet, les conducteurs sont particulièrement inquiets pour leur sécurité suite à une première agression à la hache la semaine dernière, lorsqu'un Angoumoisin d'origine espagnole, poursuivi par des jeunes, avait donné des coups de hache sur les portes d'un bus.

Lire aussi:

Le pass sanitaire en cause? L’institut Pasteur améliore ses pronostics pour la quatrième vague
Licenciement en cas de non-vaccination? La droite dénonce «une volonté de revanche sur le dos des salariés»
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Plus besoin d’autorisation parentale pour vacciner les ados de 16 ans: «Le gouvernement ouvre une boîte de Pandore»
Tags:
enquête, agresseur, sabre, bus, attaque, jeunes, Société de transport du Grand Angoulême (STGA), Angoulême, Charente, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook