Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron

    «Hécatombe au sein du gouvernement Macron»: le Net commente le départ de Collomb

    © REUTERS / Stoyan Nenov
    France
    URL courte
    18172

    Face à la tentative d’Emmanuel Macron de minimiser la portée de la démission de Gérard Collomb, les réseaux sociaux pullulent de commentaires et d’images illustrant l’absence de crise déclarée par le Président.

    Les déclarations sur l’absence de crise gouvernementale en France, faites par le Président Macron et le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, suite au départ du ministre Gérard Collomb, ont provoqué des vives réactions dans le monde politique et sur internet.

    ​«Je vous rassure. Il y a un cap, des institutions, un gouvernement au travail. Et le service du pays et du peuple français. C’est tout ce qui compte. Le reste ce sont des péripéties», a affirmé mercredi M.Macron devant les journalistes, répondant par la négative à la question de savoir s’il y avait une crise politique.

    ​Toutefois, des internautes semblent ne pas être d’accord avec cette prise de position.

    ​Certains d’entre eux font des suppositions ironiques quant aux possibles raisons de la démission soudaine de M.Collomb qui avait longtemps été considéré comme l’un des plus loyaux partisans de M.Macron.

    ​«Son gouvernement, son projet de gouvernement a échoué […]. Les personnages les plus importants de l’État sont en train de quitter le navire», a indiqué le chanteur Francis Lalanne dans l’émission Morandini Live de CNews.

    ​Les internautes sceptiques réagissent aussi aux propos du porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux qui avait déclaré: «Il n’y a absolument aucune crise politique. Nous traitons la situation avec professionnalisme et notre gouvernement est déjà à pied d’œuvre pour remplacer Gérard Collomb».

    ​Florian Philippot, dirigeant du parti Les Patriotes, a même appelé à dissoudre l’Assemblée nationale en raison de la crise.

    ​Le Président français a accepté la démission de Gérard Collomb et demandé au Premier ministre d'assurer son intérim dans l'attente de la nomination de son successeur.

    Auparavant, dans un entretien accordé à L'Express, M.Collomb avait annoncé qu'il allait présenter sa candidature à la mairie de Lyon en 2020 et qu'il allait quitter son poste avant cela pour préparer sa campagne.

    Au cours de l'année 2018, deux ministres français ont démissionné. En août dernier, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot a annoncé sur France Inter avoir décidé de quitter le gouvernement, considérant que son action n'avait permis d'obtenir que des «petits pas» en matière environnementale. En septembre, c'était la ministre des Sports Laura Flessel qui a déclaré dans un communiqué son départ du gouvernement «pour raisons personnelles», afin de renouer avec «des engagements passés, justement tournés vers l'humain, la solidarité et la coopération internationale».

    Lire aussi:

    «Otage de Beauvau»: le rejet de la démission de Collomb met le Web en ébullition
    «Loi du plus fort», et «situation dégradée»: Collomb dresse un bien sombre bilan
    Gérard Collomb a présenté sa démission, Emmanuel Macron l’a refusée, selon Le Figaro
    Tags:
    réaction, Internet, démission, Twitter, Florian Philippot, Benjamin Griveaux, Francis Lalanne, Gérard Collomb, Emmanuel Macron, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik