France
URL courte
616
S'abonner

La ministre de la Justice Nicole Belloubet a demandé à Google de retirer les établissements pénitentiaires de son service de cartographie Google Maps suite à l’évasion du braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, rapporte RTL.

La ministre de la Justice Nicole Belloubet trouve anormal que la prison de Vendin-le-Vieil, dans laquelle le braqueur Redoine Faïd est incarcéré, soit visible sur Google Maps sans avoir été floutée.

«Je trouve qu'il n'est pas normal que des établissements sécurisés tels que nos prisons se retrouvent sur internet», a-t-elle déclaré sur RTL.

La ministre a souligné que la prison de Réau, dont le braqueur s'était évadé début juillet, n'était pas floutée non plus. Et ces deux établissements ne sont pas les seuls concernés.

«J'ai écrit à Google pour demander que des mesures soient prises pour retirer ces établissements pénitentiaires, pour l'instant ça n'a pas été suivi d'effet», a déclaré Nicole Belloubet.

En avril, le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd avait été condamné en appel à 25 ans de prison pour son rôle d'«organisateur» dans un braquage raté en 2010 qui avait coûté la vie à une policière municipale. Le 1er juillet, il s'était évadé en hélicoptère d'une prison en Seine-et-Marne. La ministre de la Justice Nicole Belloubet a reconnu une «série de dysfonctionnements» dans cet établissement pénitentiaire.

Trois mois après sa spectaculaire évasion de la prison de Réau, il a été arrêté dans la nuit du 2 au 3 octobre dernier dans sa ville natale de Creil, dans l'Oise, et placé dans le centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), l'une des prisons les plus sécurisées de France

Lire aussi:

Un véhicule fonce dans la foule lors d'un carnaval en Allemagne, plusieurs blessés
Un avion d’Alitalia avec 300 personnes à bord bloqué à l'île Maurice par crainte du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Suspicion de coronavirus: les passagers confinés à Lyon dans leur bus en provenance d'Italie
Tags:
prison, Google Maps, Google, Nicole Belloubet
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook