Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation Vérité pour Adama

    Manifestation Vérité pour Adama: «Le déni de justice est un appel à la révolte»

    © Sputnik .
    France
    URL courte
    Mike Beuve
    341553

    Pour le comité Adama, la bataille continue. Suite à un 4e rapport d’expertise exonérant les gendarmes de toute responsabilité dans la mort d’Adama Traoré, le comité et de nombreuses personnalités ont décidé de défiler à Paris Gare du Nord pour réclamer leur mise en examen. Sputnik était sur place.

    «Le déni de justice est un appel à la révolte», comité Adama.

    Par ces mots, le comité Adama appelle à manifester, ce samedi 13 octobre à Paris, Gare du Nord, pour réclamer la mise en examen des gendarmes. En effet, deux ans après la mort d'Adama Traoré, la lumière sur les circonstances de son décès dans une gendarmerie à la suite d'une interpellation après une course poursuite reste encore floue. Or, le 4e rapport d'expertise qui exonère les gendarmes de toutes responsabilités ne viendra pas calmer la colère de l'association Vérité et justice pour Adama.

    «La conclusion indique que Adama Traoré est mort suite à une course de 18 min sur 437 mètres! Cette affirmation des experts ne s'appuie sur aucun élément crédible, rien n'indique, comme le montrent les caméras de surveillance, qu'il a fait un tel effort physique. Pourtant c'est cette version improbable qui sera présente dans la conclusion, Adama est mort, car il a couru trop vite sous la chaleur…», explique l'association dans un communiqué.

    Manifestation Vérité pour Adama
    © Sputnik .
    Manifestation Vérité pour Adama

    Dans un document consulté par Le Monde, selon les médecins, auteurs du rapport, la mort d'Adama Traoré est consécutive à une réaction en chaîne. Il «se serait donc retrouvé en état d'"hypoxémie" (faible quantité d'oxygène dans le sang) amplifiée par sa sarcoïdose, de "déshydratation" causée par la chaleur, d'"hyperviscosité sanguine" provoquée par l'effort et de "stress majeur" dû à la poursuite. Dès lors, un "cercle vicieux" s'est mis en place. Ces différents éléments ont provoqué une "crise drépanocytaire aiguë avec syndrome thoracique", conduisant peu à peu à "une anoxie tissulaire" (les différents organes sont privés d'oxygène) et à la mort du jeune homme. "Le décès de M. Adama Traoré résulte donc de l'évolution naturelle d'un état antérieur au décours d'un effort", concluent les médecins, qui estiment que "son pronostic vital était déjà engagé"» détaille Le Monde.

    Manifestation Vérité pour Adama
    © Sputnik .
    Manifestation Vérité pour Adama

    Pourtant, le comité Adama rappelle que «les experts disent clairement qu'Adama Traoré avait un cœur d'athlète», que l'expertise affirme qu'il «a bien subi une compression thoracique [suite à la méthode d'interpellation des gendarmes, ndlr] ayant aggravé son état asphyxique et ayant donc un rôle dans son décès par asphyxie.» Un élément non déterminant pour les médecins. En effet, selon eux cette «asphyxie mécanique (…) est insuffisante pour avoir joué un rôle significatif dans le décès de M. Adama Traoré».

    Des arguments battus en brèche par l'avocat de la famille. «Les conclusions de l'expertise ne peuvent être considérées comme utiles à la manifestation de la vérité dans la mesure où elles se fondent sur des éléments factuels faux.»

    Lire aussi:

    Un an après l’Affaire d’Adama Traoré: «La vie des Noirs compte-t-elle en France?»
    «Il vient à minuit». Un New-yorkais convaincu de partager sa maison avec un fantôme
    Ce journaliste reçoit une balle au cou et reste vivant!
    Tags:
    manifestation, Adama Traoré
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik