France
URL courte
5240
S'abonner

L’histoire qui a eu lieu samedi dans l’Essonne rappelle l’acte de bravoure de Mamoudou Gassama, alors sans-papiers, qui a escaladé en mai dernier la façade d’un immeuble pour sauver un bambin pendant à un balcon. L’intervention hier de deux policiers a permis d’empêcher la chute d’un mineur dans le vide.

À Savigny-sur-Orge, deux policiers du commissariat local ont escaladé samedi matin la façade d’un immeuble pour  empêcher un enfant de basculer dans le vide depuis un balcon, écrit Le Parisien.

Comme le précise le journal, ce sont des passants – un couple de sexagénaires — qui ont donné l’alerte. Ils ont d’abord découvert de la vaisselle sur le trottoir. En levant les yeux, ils ont ensuite vu un garçon de 3-4 ans sur le balcon du deuxième étage balancer «tout ce qui lui passe par la main par-dessus bord».

Leurs appels n’ont pas eu d’effet sur le bambin et au bout d’un moment il a apporté une chaise qu’il a poussée contre la rambarde, et est monté dessus, précise le média. Craignant que l’enfant ne tombe, le couple a appelé les secours.

«L’enfant montait sur la chaise et la moitié de son corps était alors dans le vide. L’une des voisines nous a amenés jusqu’à son balcon, au premier étage. Nous n’avions pas de corde de rappel, alors nous sommes montés sur la barre métallique, de 3 cm de large», expliquent Alexandre et Antony, ces deux policiers arrivés sur place.

Un des deux gardiens de l’ordre a exécuté une sorte de traction et s’est retrouvé sur le balcon. Après avoir pris l’enfant dans les bras, il est entré dans l’appartement où il a découvert le père du petit – un travailleur de nuit profondément endormi.

Lire aussi:

Perdu en mer, un jeune garçon survit en se rappelant les conseils d’un documentaire
Au moins 16 fonctionnaires du port de Beyrouth, dont le directeur, en détention
Un glacier de 500.000 mètres cubes risque de se détacher du Mont Blanc, évacuation en cours
La une du Monde sur Beyrouth avec une illustration du caricaturiste Plantu provoque un tollé
Tags:
enfants, police, Savigny-sur-Orge, Essonne, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook